Livre d'or :: Page 5
  309 Messages   
Vous devez saisir des informations valides
Aperçu
Le 19-11-2010 à 17:04:44

JHCO a écrit...


Matthieu Chedid : "Johnny a encore un peu de mal avec ma voix" !






A l'occasion de son concert, le 23 novembre, à L'Elysée Montmartre à Paris, Matthieu Chedid, qui reprend sa tournée Les saisons de passage, a répondu aux questions du magazine ELLE, en kiosques le vendredi 19 novembre.

Tout juste de retour de Los Angeles, où il a enregistré l'album de Johnny Hallyday, qu'il a écrit et composé, le talentueux artiste a évoqué cette expérience avec clarté et sincérité.

Le bassiste Yodelice (Maxim Nucci) et Vincent Polycarpe (batteur de Gush), étaient de la partie sur ce projet qu'il qualifie de "spontané", abordé de manière "inédite". "C'est drôle, parce que, au départ, je n'étais pas spécialement fan. J'ai déjeuné avec lui et, après, ç'a été l'effet Johnny. L'inspiration m'est tombée dessus alors que, quinze jours auparavant, je lui avais dit, les yeux dans les yeux, que je ne pourrais pas le faire, ou alors un morceau au maximum." Celui qui est connu sous la lettre -M- a donc eu une révélation au contact du Taulier ! L'Idole des jeunes - dont le producteur est à présent Gilbert Coullier - en est une pour le monde entier et provoque chez les génies de la musique comme Matthieu, des sursauts de créativité ! Classe.

Ce qui a plu au musicien chez le rockeur ? "Son côté grand seigneur. L'idée d'une autre époque aussi, une générosité à la Gainsbourg, une classe et une grandeur d'âme. Avant qu'on se connaisse, il est venu à L'Olympia avec Laeticia. Ils étaient tous les deux au balcon et, à un moment, dans le spectacle, je faisais un peu le fou dans la salle avec ma guitare. Puisqu'il était là, je ne pouvais pas passer à côté, et je me suis assis sur ses genoux, je l'ai un peu décoiffé, c'était un moment assez délicieux."

Le fils de Louis Chedid (avec qui il partage une grande complicité, a évoqué, non sans humour, sa récente maturité en évoquant encore une anecdote sur Johnny Hallyday. "J'étais un homme-enfant, je suis devenu un homme presque malgré moi. Le regard des femmes a changé. Sauf ma voix qui est restée aiguë. D'ailleurs Johnny a encore un peu de mal avec ma voix. Il me dit : 'Il faut que tu chantes comme un homme'".

Matthieu Chedid et Johnny Hallyday : une collaboration que nous avons déjà hâte de découvrir !

Pure People
Le 17-11-2010 à 07:01:44

JHCO a écrit...

Le Point.fr
Delon et Johnny sur les planches

Théâtre. "Une journée ordinaire", Bouffes Parisiens à partir de janvier 2011. "Le paradis sur terre", Édouard VII à partir de septembre 2011.
Par Nedjma Van Egmond

Théâtre. Alain Delon et Johnny Hallyday, deux superstars, seront sur les planches en 2011.



Au rayon superstars, Alain Delon et Johnny Hallyday sont demandés... et annoncés sur les planches. Les deux événements des rentrées de janvier et septembre prochains, c'est eux, assurément. Mais joueront, joueront pas ? Dans un cas comme dans l'autre, il y a eu du rififi dans l'air...
D'abord Delon. Après avoir partagé l'affiche avec l'ex-femme de sa vie, Mireille Darc, dans l'oubliable Sur la route de Madison, l'acteur veut faire jeu commun avec sa fille, Anouchka. Il a choisi Une journée ordinaire, texte du très successful Éric Assous (on lui doit notamment L'illusion conjugale, moliérisé cette année, mais aussi Les belles-soeurs, Secret de famille ou, en ce moment à l'affiche, Le technicien), mis en scène par Bernard Murat, l'heureux artisan de nombreux succès avec Pierre Arditi. Patatras ! Le metteur en scène a claqué la porte voilà peu, après seulement une semaine de répétitions. Motif invoqué, un désaccord financier. D'après le producteur Philippe Hersen, Murat se serait montré trop "gourmand". En coulisses, on évoque la taille des noms sur l'affiche du spectacle : Delon trop gros, Murat pas assez ? A priori pas de danger pour la pièce : Delon est allé chercher, pour remplacer le démissionnaire, un poids-lourd des cartons théâtraux, Jean-Luc Moreau. Et pour l'heure, lui resterait...
Johnny devrait mettre le feu aux planches du théâtre Édouard-VII. Pour son premier essai sur scène, il a choisi les années 60, dans un Mississipi sous la menace d'un cyclone. Deux demi-frères se disputent maison et femme. Le paradis sur terre est un texte méconnu de... Tennessee Williams, le même Tennesse dont on a tous quelque chose. Qui assurera la mise en scène ? Bernard Murat, lui toujours. Aura-t-il plus de chance avec l'idole des jeunes et des moins jeunes qu'avec le bel Alain ? Et malgré une rumeur insistante selon laquelle ce serait cette fois Jojo qui renoncerait, le théâtre martèle que les représentations auront bien lieu : la preuve, les places sont déjà en vente, près d'un an à l'avance.


Une journée ordinaire, d'Éric Assous, mise en scène de Jean-Luc Moreau, à partir du 23 janvier 2011 aux Bouffes Parisiens. Tél. : 01 42 96 92 42. www.bouffesparisiens.com.

Le paradis sur terre de Tennessee Williams, mise en scène de Bernard Murat, à partir du 6 septembre 2011, Théâtre Edouard-VII, Paris 9e. 01 47 42 59 92. Prix des places de 20 à 65 euros.
www.theatreedouard7.com
Le Point fr.


Le 12-11-2010 à 06:51:43

JHCO a écrit...

Le 25 mars 1996, Johnny Hallyday dit "oui" à Laeticia, entamant alors une magnifique histoire d'amour. Le célèbre rockeur a connu une vie sentimentale tumultueuse et plusieurs mariages. Avec Laeticia, l'union dure depuis près de quinze ans, et, ensemble, ils ont adopté deux enfants : Jade, 6 ans, et Joy, 2 ans. Auprès de sa Laeticia, Johnny est plus serein et apaisé que jamais. A travers la presse, on a pu lire ses beaux mots d'amour pour celle qui lui apporte tant.

Dans l'oeil du cyclone médiatique après ses problèmes de santé à la fin de l'année 2009, Johnny Hallyday a vécu un cauchemar. Dans Le Journal du dimanche, il a expliqué le rôle que Laeticia avait joué à ce moment : "Elle m'a sauvé deux fois. Au moment du désastre, après l'opération de ma hernie discale, en prenant les mesures d'urgence qui s'imposaient, et au moment de ce nouveau désastre, moral et psychologique, en continuant de me soutenir malgré moi." Il le répète durant cette interview : "Je lui dois la vie, elle me rassure, c'est ma dernière femme."

Peu avant cette douloureuse période, il avait déclaré dans les pages de Paris Match : "C'est ma femme, j'ai mis quarante ans à la trouver. C'est un morceau de moi." Dans la même interview, il ajoute : "J'ai mis longtemps à trouver la femme parfaite. Il est hors de question pour moi de la perdre." D'ailleurs, la veille de son opération d'une hernie discale en novembre 2009, il ne pensait qu'à une chose, qu'il avait confiée au Parisien : "Rien qui ne me rend plus heureux que le sourire de ma femme."

Malgré les affres de la vie, Johnny et Laeticia Hallyday sont plus unis que jamais ! Les déclarations d'amour du rockeur, comme celles de nombreuses stars ou les élans au cinéma, ont de quoi faire rêver...

Le Parisien

Le 07-11-2010 à 08:33:23

JHCO a écrit...

Aux amis,
Nouveaux Slides, les nouveaux liens a faire circuler,
envoyer à vos amis,
Merci de les transférer tels que.

Soirèe Rock'Roll Sixties Jubilé 1960 - 2010 (1 de +)
http://www.youtube.com/v/5uRMyrXLeIo

Le Cidisq 2010
http://www.youtube.com/v/9DI7j2eBbs4

Les SHOWS, Concert RICKY NORTON
http://www.youtube.com/v/O0fAwTwpMVE
http://www.youtube.com/v/PQFnVhpIbf0


http://www.youtube.com/v/dJQB65bw268
http://www.youtube.com/v/m6Qlz-zqxIE

FESTIV'ETE 2010 LES GUNSHOT
http://www.youtube.com/v/ZyhisGA5870
http://www.youtube.com/v/2u0LYODoXgA

Le 03-11-2010 à 16:55:14

JHCO a écrit...

Pascal Nègre - Règlement de comptes à OK Johnny !
Actu France-Soir / Service Culture 03/11/10 à 10h25
"Sans contrefaçon", en librairie ce mercredi, le président d’Universal Music – qui fut également juré à la Star Ac – revient longuement sur le cas Johnny Hallyday.
Pascal Nègre publie "Sans contrefaçon"
© Sipa
De l’affection et quelques coups de poignard. Au fil de quelques chapitres de son livre, Pascal Nègre évoque ses réussites et ses galères consécutives à sa longue collaboration avec le chanteur, sans rien négliger. Au rayon des amabilités, le bonhomme, sa personnalité, son aura. Extraits : « Je le dis franchement, j’adore ce me. […] Il est charmeur, plein d’humour et capable d’une autodérision étonnante […] Chaque heure passée à ses côtés est intense : il peut vous chambrer comme un ado et l’instant d’après vous parler comme si vous étiez l’être le plus important au monde. » Voilà pour les satisfactions. Pour gérer et relancer la carrière de Johnny au milieu des années 1990, Pascal Nègre a une idée très précise : « Ce que l’on vend, c’est l’éternelle jeunesse de Johnny. Il faut qu’il soit dans l’air du temps, nourri de la création et du son du moment. » Un pari gagné, selon Pascal Nègre : « A l’approche de l’an 2000, ce chanteur, qui a commencé sa carrière en 1959, vend des disques et remplit des salles comme jamais auparavant. »

Sans pitié

Ensuite, ça se gâte. Johnny veut quitter Universal. La faute, selon l’auteur, à son entourage : « Dans ces moments-là, il se trouve souvent un avocat, un comptable, un bon copain ou un proche pour lui dire : “On t’exploite, fais-leur un procès.” » Le procès a eu lieu, Johnny a perdu, mais il a finalement quitté Universal pour Warner. Sur cette partie de la carrière de la star, Pascal Nègre est sans pitié, lapidaire, surtout concernant les engagements publicitaires de son ancien poulain, assenant même : « Au bout du compte, on peut se demander si le seul tube populaire qu’il a enregistré après avoir quitté Universal n’est pas la chanson des spots Optic 2000. » Bref, ces deux-là ne partiront pas en vacances ensemble.

Sans contrefaçon, de Pascal Nègre, éd. Fayard, 289 p., 19 €.






Le 03-11-2010 à 06:46:32

JHCO a écrit...

Johnny Hallyday Qui en veut ?



Heureusement pour ses finances, Johnny Hallyday a plus de fans que sa statue. L'été dernier, un Johnny Hallyday en bois, version art naïf et haut de 4,20m, avait été chassé de la commune de Verneuil-sur-Avre dans l'Eure. La mairie ne voulait plus de cette statue érigée à l'occasion d'un festival d'art qui s'était tenu dans la ville deux ans plus tôt. Ne sachant qu'en faire, son sculpteur l'avait vendue aux enchères en septembre dernier pour 8 200 euros.

L'acquéreur ? Pascal Lehuby, un fan inconditionnel de Johnny. Dans un élan de générosité, et sans doute aussi parce que la statue n'est pas facile à caser dans un salon, celui-ci a voulu en faire don à la ville de Cherbourg dont il est originaire. Réponse de la commune : non merci.

Le fan a fait part de son incompréhension sur les ondes de la station RTL : « Les élus prétextent que Johnny ne paie pas ses impôts en France et que ça serait donc très mal vu de la population de mettre cette statue dans leur ville, s'est désolé Pascal Lehuby. On me dit très souvent aussi qu'elle ne correspond pas à la vie culturelle de la ville. » Ce que l'on pourrait traduire par : elle est trop moche.

Toutefois, la persévérance du propriétaire de la sculpture a fini par payer. D'après Le Parisien, Saint-James, une petite commune de la Manche, a accepté d'accueillir l'imposant Johnny en bois durant trois mois à compter de demain. L'arrivée de la sculpture donnera même lieu à un concert de Johnny Rock, un sosie de la star. En début d'année prochaine, la statue devra reprendre la route. Des volontaires pour l'accueillir ?

C.G.

VOICI

Le 02-11-2010 à 18:05:09

JHCO a écrit...

Johnny Hallyday? Une passion française, en quelque sorte…

2 nov. 2010 Daniel Lesueur


le premier disque (1960) - disques VOGUE
L'Idole n'a pas conquis les Anglo-Saxons mais a vendu 100 millions de disques aux francophones comme le rappelle J-F. Brieu dans son nouveau livre

Ca y est, le timide Jean-Philippe Smet a bouclé son tour de (demi)-siècle en permanence à la Une, pour le meilleur et pour le pire. Le pire, ce furent ses nombreux accidents de la route et, plus récemment, de santé… son départ à l’armée… sa tentative de suicide en 1966… son mariage ou son divorce avec Sylvie Vartan, selon le côté où se plaçaient ses fans féminines qui, secrètement, rêvaient qu’il leur mette la bague au doigt, comme dans la chanson «Mon anneau d’or». Le meilleur, c’est un succès qui ne s’est presque jamais démenti. Insistons sur le «presque» car il connut quelques passages à vide.

Johnny et les médias… et Johnny vu par les médias
Comme le fait justement remarquer Jean-François Brieu à l’occasion de la sortie de son nouveau livre «Johnny, 50 ans de scènes vus par les médias», Johnny n’a jamais « décollé » de la première page. Personnage public aussi connu que Brigitte Bardot et le général de Gaulle, il avait déjà, en 1964, été photographié plus de 50 000 fois. Qui pourrait faire le compte aujourd’hui? Jean-François Brieu, qui a recensé 2105 couvertures de magazine, 75 fois à la une de Paris Match, 36 fois en figure de proue de Télé 7 Jours.

D’où viens-tu, Johnny?
Son premier vinyle sortit presque anonymement en avril 1960… sa première télé un mois plus tard en faisait une star du jour au lendemain. D’où, une évidence : Johnny est avant tout visuel… Aujourd'hui on dit qu'il est une "bête de scène". Enfant du golf Drouot et du square de la Trinité, il se fit connaître sur scène le 20 septembre 1960, en première partie d’un spectacle de Raymond Devos à l’Alhambra. Le gamin de dix-sept ans montait sur scène avec deux chansons pour tout bagage, T’aimer follement et Souvenirs, souvenirs. Le point de départ d’une aventure qui dure encore et qui le verra sillonner les routes de France et battre quelques records de vente de disques tout au long de ces années. Mais quels records précisément ?

Annonces Google
Concert Sylvie Vartan Réservez vos places avec Carrefour Spectacles! spectacles.carrefour.fr
Mort johnny hallyday News et photos sur Mort Johnny Découvrez le Blog dédié sur Excite spectacle.excite.fr/MortJohnny
Johnny en chiffres… en chiffres record
Il a vendu 100 millions de disques et autant de supports divers (K7, DVD, etc). Donc 200 millions au total, qui lui ont rapporté 40 disques d’or, 22 disques de platine, 3 disques de diamant. Il a enregistré plus de mille chansons (exactement 1 014 chansons officiellement accessibles car on ne peut comptabiliser les enregistrements pirates), il a généré 180 tournées à travers le monde (711 concerts rien qu’à Paris, dont 79 à Bercy) devant plus de 1 million d’amateurs (et l’on vous fait évidemment grâce des spectacles gratuits en plein air).

Johnny est aussi un phénomène médiatique tant il a occupé l’espace de la presse écrite, de la radio et de la télévision pendant toute sa carrière. Il fera même des incursions dans le cinéma (37 films au compteur), ajoutant par là quelques lignes à sa légende.

Ce nouveau livre, certes un de plus dans l’énorme bibliographie déjà consacrée à la star, a le mérite de compiler 50 ans d’articles de presse. Et comme rares sont ceux qui ont conservé toute la presse parue depuis 1960, l’ouvrage est indispensable… ne serait-ce que pour voir l’évolution des médias vis-à-vis de ce petit jeune dont on ne donnait pas cher à ses débuts. « Un effet de mode qui passera rapidement », écrivaient ceux qui n’avaient rien compris à cette révolution qui se mettait en marche.

Qui est l’auteur Jean-François Brieu?
En feuilletant son livre richement illustré on l’imagine archiviste. Archiviste collectionneur, c’est possible. Mais dans la vie, en dehors de sa passion pour le monde du disque? Jean-François Brieu est maître de conférences à Bordeaux 3. Ce qui ne l’empêche pas d’être rédacteur-conseiller auprès d’Universal, auteur de nombreux livres sur la chanson, en particulier les biographies, Michel Berger et Véronique Sanson chez J-Cl Lattès, Olympia 1954-2004, 50 ans de music-hall chez Hors-collection ainsi queBarbara et Johnny en concert chez Vade Retro.

(Caractéristiques techniques de ce nouveau livre: "Johnny, 50 ans de scène vus par les médias", 200 pages grand format 25x30 cm, Prix : 28,5 euros, éditions du Layeur, mise en librairie le 7 novembre)



Johnny Hallyday? Une passion française, en quelque sorte… http://www.suite101.fr/content/johnny-hallyday-une-passion-française-en-quelque-sorte-a20234#ixzz149DHvayN


Le 02-11-2010 à 06:32:08

JHCO a écrit...

La saga de la "statue de Johnny Hallyday" continue. On n'en finira jamais d'entendre parler de cette oeuvre d'art qui dérange.
Dans la commune de Verneuil-sur-Avre, dans l'Eure, une sculpture en bois de 4,20 m représentant le rockeur, trônait depuis 2008 face à la mairie du village. Bien que Johnny soit l'idole des jeunes, la municipalité a prié son propriétaire, son créateur donc, l'artiste Maurice Bordier, de débarrasser les habitants de "cette horreur". Ne sachant que faire, le pauvre homme a vendu son oeuvre aux enchères. Un fan de Johnny, président d'un fan-club d'ailleurs, Pascal Lebuhy, l'a achetée pour 8 200 euros. Quand on aime... on ne compte pas.

Mais comme ce fan ne pouvait la garder chez lui, car trop imposante, il a eu l'idée d'en faire don à la ville de Cherbourg. Sans succès. Le député-maire Bernard Cazeneuve (PS) n'a malheureusement rien voulu entendre et a refusé l'offrande. Apparemment tout le monde trouve cette oeuvre "trop polémique". Effectivement sur Facebook, 3 000 personnes se sont opposés à son installation à Cherbourg.

Alors durant deux mois, jusqu'au 31 octobre 2010, cette sculpture appelée Mais qu'est-ce qu'elle a ma gueule, est restée posée devant un garage de Saint-Lô, dans la Manche.

Mais selon Le Parisien, qui a rencontré tout ce beau monde, l'histoire prend enfin une tournure agréable. Pour l'hiver, la statue de Johnny Hallyday est acceptée dans une petite commune de la Manche, Saint-James. A une quinzaine de kilomètres du Mont-Saint-Michel, l'oeuvre d'art arrivera mercredi 3 novembre 2010 pour trois mois.

Évidemment tous les fans de Johnny célèbreront la nouvelle comme il se doit. Un concert spécial de Johnny Rock, un sosie du vrai rockeur, sera donné à Saint-James le jour de l'arrivée de la statue dans la ville.

Puis, comme pour se venger d'avoir été bannie, la statue va entreprendre un tour des supermarchés Leclerc de la Manche début 2011, sous l'impulsion de Pascal Lehuby, l'acheteur et nouveau propriétaire. Le Rock'n'roll tour aura lieu dans la région de Cherbourg et sera même de passage dans un grand magasin de meubles à Rouen qui devrait débourser 500 euros pour l'exposer pendant un mois.

On s'en doute, le but est de trouver une commune qui l'acceptera à long terme, mais en attendant il se murmure (enfin c'est Pascal Lehuby qui le murmure) qu'une exposition d'art contemporain consacrée à Johnny Hallyday pourrait avoir lieu au musée Beaubourg, à Paris.

Il va démarcher le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, qui serait selon lui "assez partant"...

Le 28-10-2010 à 11:16:27

JHCO a écrit...

Johnny Hallyday : il jouera bien sa pièce de théâtre à Paris

Le Parisien rapporte ce matin une nouvelle confirmée par le théâtre Edouard-VII et l'entourage du chanteur : Johnny Hallyday rentrera bel et bien en France, fin novembre.

Il commencera les répétitions de la pièce de théâtre "Le Paradis sur terre", de Tennessee Williams, dans laquelle il interprétera le rôle principal. Cette information dément donc les propos de Renaud Revel, rédacteur en chef du magazine L'Express, qui avait posté un "tweet" sur son compte Twitter disant que Johnny aurait "renoncé à la pièce de qu'il devait jouer au théâtre Edouard VII. Qui va lui verser 500 000 euros pour le travail déjà effectué".

C'est donc Bernard Murat qui se chargera de l'adaptation et de la mise en scène. Les partenaires de la star sont encore à déterminer, ce qui ne saurait trop tarder, puisque la première a été fixée au 6 septembre 2011, au théâtre Edouard –VII.


Johnny va-t-il également ramener toute sa famille avec lui ? Actuellement Laeticia vit avec lui à Los Angeles, ainsi que leurs filles, qui y sont scolarisées.

CC

Le 26-10-2010 à 16:29:12

JHCO a écrit...

Le Taulier ne voudrait plus jouer Tennessee...






Johnny Hallyday renoncerait à jouer dans une pièce de Tennessee Williams à la rentrée 2011, selon le journaliste Renaud Revel. Quelques pistes...

"Ce désir fou de vivre une autre vie, ce rêve en nous avec ses mots à lui", Johnny Hallyday ne le réalisera pas. En tout cas pas sur scène. Selon un tweet de Renaud Revel, Johnny Hallyday ne jouera pas dans une pièce de Tennessee Williams, comme il l’avait fait savoir précédemment.

Notre confrère de L’Express affirme en effet aujourd’hui que Johnny Hallyday « renonce à la pièce qu'il devait jouer au théatre Edouard VII. Qui va lui verser 500 000 euros pour le travail déjà effectué. » Ce qui signifierait que la pièce est annulée pour des raisons qui n’ont pas de rapport avec Johnny lui-même, au point que son travail de préparation lui serait rémunéré? Info, intox?

Le service communication qui oeuvre pour le Théâtre Edouard VII, où devait se produire Johnny Hallyday en septembre 2011 pour mettre le feu aux planches avec Le Paradis Sur Terre, était en pleine préparation d’un communiqué lorsque Gala.fr a tenté d’en savoir plus. Il semble en effet que le metteur en scène Bernard Murat a eu Johnny Hallyday au téléphone à ce propos… Mais il va falloir attendre « un communiqué », diffusé en toute fin de matinée pour connaître le détail de cet entretien. Et ses résultats. Ciel, quel suspense, cette pièce…
http://www.gala.fr/l_actu/on_ne_parle_que_de_ca/johnny_hallyday_la_verite_sur_sa_piece_attendra_212371