75 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Maxime
Bonjour,

Je tiens tout d'abord à vous féliciter pour ce formidable travail de mémoire effectué autour de notre éternelle route Nationale 7. Il m'en reste beaucoup à découvrir mais les premières pages que j'ai parcourues ont été un régal (en particulier l'étape 3, que je connais bien).

La régularité avec lequel le site est mis à jour me laisse penser que vous arriverez certainement au bout du voyage. Mais de Vienne à la Côte d'Azur, le chemin est encore long !

Passionné par les voitures anciennes et tout ce qui s'y rapporte (dont les routes, garages, signalisations...etc), j'ai récémment décidé de réaliser un reportage photo sur la portion de N7 qui traversait mon département : les Alpes-Maritimes. Bien qu'une grande partie de ce patrimoine routier ait disparu avec le temps, le premier tronçon que j'ai couvert (de la limite avec le Var jusqu'à la sortie de Cannes) m'a réservé quelques belles surprises.

Il est cependant parfois difficile de retrouver l'ancienne N7, notamment dans les villes (et malgré l'aide des cartes anciennes disponibles sur Internet), où les voies à sens unique (à Cannes) voire même piétonnes (à Nice) se sont multipliées. C'est à ce titre que je sollicite votre expertise pour déterminer le passage exact de la N7 dans le centre d'Antibes (je la perds pendant quelques centaines de mètres aux alentours de la place De Gaulle) et de Nice (entre la fin de la rue de France et le début de la Grande Corniche).

Je suis malheureusement bien trop jeune pour avoir connu la grande époque de la route dans les Alpes-Maritimes. Mais compte tenu de la précision avec laquelle vous avez su retrouver la N7 dans d'autres villes, je doute que mes incertitudes puissent vous effrayer !

En vous remerciant par avance,

Maxime




Merci à vous, Maxime, d'avoir pris le temps d'écrire un message sur ce livre d'or.

Vous avez sans doute raison, le chemin est encore long jusqu'à Menton, mais d'ici quelques semaines je devrais enfin mettre en ligne l'étape supplémentaire qui nous rapprochera un peu plus de la Grande Bleue. C'est pas Menton certes, mais on s'y approche sereinement.

Vous connaissez bien l'étape 3, j'espère ne pas en avoir trop dénaturé la description.

Pour ce qui est du passage de la N7 à Nice et Antibes, vous n'avez pas choisi le plus simple. En fonction des années, le parcours change sans cesse, les tracés sont multiples et … assez compliqués d'où vos compréhensibles interrogations.

Je répondrais donc à votre requête en message privé car il ne s'agit pas de dévoiler ici les futures étapes.

Merci, pour votre message et peut-être à un de ces jours en ancienne sur la N7.
george
Bonjour, amis de la N7.
Je suis arrivé ici en recherchant de la doc pour un diorama en cours de réalisation qui s'appellera "le bouchon de la N7".
Ainsi, j'ai découvert cet énorme travail, énorme documentation qui se laisse lire avec plaisir, j'ai aussi appris et découvert cette portion de la N7 que je ne connaissais pas vraiment bien qu'ayant habité à Roanne et à Vienne. Le trajet Lyons- Paris, je le faisais par la N6, je n'ai donc pas connu la traversée épique de Lyon telle que relatée ici, bref! ma N7 à moi est celle qui va de Lyon à la Méditerrannée je ne peux qu'encourager la poursuite de l'oeuvre engagée.
Pour finir, deux réflexions : mon dieu pourquoi tant de casse! et que les voitures de cette époque étaient belles.
A bientôt pour la suite.


Bonjour George,
Merci pour avoir pris le temps de laisser un message. Vos encouragements ont été entendus, je débute ces jours-ci l'écriture et le voyage de la 11e étape, 50 km sur la section Lyon - méditerranée. Je sais.. vous vous dites « seulement maintenant », à ce rythme on est pas arrivé à Menton.... Je confirme...
J'espère en tous cas que vous aurez trouvé ici la doc nécessaire. Quand votre diorama sera terminé, ne manquez pas de nous faire profiter de votre Bouchon de la N 7 en partageant vos photos.
Amicalement
Nicolas
Bonjour

Suite à la réponse faite à Yann, je vous adresse donc un nouveau message d'encouragement...
Car quelle frustration de s'arreter en si bon chemin (c'est le cas de le dire) pour le visiteur de votre site.
C'est un véritable travail d'Orfèvre, et incontestablement le site web le plus complet, le plus fouillé de toute la toile sur cette
route ô combien représentative d'une époque, la plus populaire de France, et inévitablement la plus empreinte de nostalgie.
On la parcours "trenetement...."avec le souvenir des années bonheur...

Passionné de la route, j'ai tracé mon futur Road Trip N7 PARIS-MANTON (tracé d'origine) après etre récemment tombé sur votre site et m'etre inspiré de toutes vos indications, tant vous avez tout passé au peigne fin.
J'ai donc du prolonger le trajet virtuel via Google Map (car il existe bizarrement beaucoup moins de sites sur internet qui renseignent la partie LYON-MENTON (hors mis pour des raisons incontournables: PIOLENC/MONTELIMAR/TOURVES))

Conscient de l'énorme travail (travail d'historien en somme) que cela représente, je vous souhaite bon courage pour la suite, et surtout continuez dans cette voie! soyez comme ces vacanciers de l'époque: préssé d'atteindre la grande bleue! pour notre plus grand plaisir...

Cordialement vôtre



Merci Nicolas pour votre message et vos encouragements.

Les 500 premiers Km étant maintenant traités, hormis quelques découvertes et compléments que je m'efforce de mettre à jour régulièrement, je m'attelle maintenant à cette seconde partie de la route du soleil qui est effectivement globalement moins décrite sur Internet. Ces futures étapes plus confidentielles, plus difficiles à traiter faute d'absence de documentation, n'en seront je l'espère que plus intéressantes. Quant à atteindre la grande bleue.. j'ai autant hâte que vous d'y parvenir rapidement.. Je fais tout pour... enfin j'essaye...
Merci de votre visite
yann
Bonjour,

J'ai 46 ans, je n'ai jamais emprunté la N7, puisque je vivais avec mes parents à Paris et que l'on partait toujours vers la Bretagne, pays de nos ancêtres. Et je n'avais à priori aucun atome crochu pour la côte d'azur, sa faune "particulière", et ses chaleurs excessives.

J'ai découvert ce blog passionnant un après-midi d'ennui, un été, au bureau (je suis fonctionnaire, j'ai du temps !) il y a 2 ans, et j'ai été immédiatement scotché par le travail accompli, l'immersion totale et le plaisir absolu et nostalgique.

Quel boulot !!!!!
Quel plaisir de lecture !!!!

J'apprécie énormément les comparaisons "avant/maintenant" de certaines photos, les illustrations anciennes, les trésors cachés des murs peints, les anecdotes sur certains villages traversés, les photos aériennes.

Et je recherche surtout les souvenirs de voyage familiaux que vous racontez sobrement mais avec beaucoup de justesse et d'amour.

Vous m'avez donné envie de parcourir à mon tour cette Nationale 7 d'antan ; je le ferai un jour (il faudra juste convaincre ma femme ; un "détail" !), en décapotable ancienne et cheveux au vent, un été sur les belles routes.

Je n'ai qu'une crainte :
Que vous ne terminiez pas le périple, et qu'il s'arrête avant d'arriver à Menton.
Ou que je perde la trace du blog (j'ai bien failli, lors de la récente migration).

Grand grand merci et vivement la suite !!!!


Bonjour Yann,

Vous êtes donc un de mes premiers lecteurs et je vous remercie de cette fidélité.

Vous avez parfaitement saisi l'esprit de mon site Internet. Je l'ai initialement pensé pour tuer l'ennui certains jours devant l'ordinateur, en imaginant une balade sur la route mythique des vacances.
Au début le site ne devait faire que quelques pages et ne traiter que de la globalité de la route. Mais c'était trop ressembler aux livres et magazines papiers ou même TV qui souvent survolent le sujet (mais il y a tellement à dire). Devant ma curiosité et mon esprit, disons le assez « tatillon », les pages se sont transformées en étapes, qui se sont elles mêmes succédées, jusqu'à entreprendre le voyage dans sa totalité. (bon ! pour le moment il n'y a que 500 km de couvert, mais je ne pensais pas arriver jusque là)

Nombreux sont ceux, qui après avoir parcouru RDV N7 ont envie de passer du virtuel à la réalité. Je n'avais pas imaginé que ce site pourrait un jour servir de road book, où même être utilisé en direct sur tablette.
Pour finir, vos craintes sont fondées...la mise en route d'une futur étape demande du temps, de la patience, et de l'organisation. J'essaie de maintenir le rythme de 2 étapes par an, sans compter les mises à jour d'anciennes étapes, (au grès des évolutions de la route et des nouvelles infos glanées). Mais c'est beaucoup de temps et de travail. De plus j'espère toujours que mon hébergeur de site ne me fera pas faux bon comme le précédent et que ces tarifs resteront compétitifs.

Pour ce qui est de la suite du voyage virtuel ... j'y pense, c'est déjà ça...et votre message m'encourage à continuer, alors ...
Manu
Bonjour,

Superbe travail !
Je vais m'en servir comme road book pour faire la N7 en vrai, maintenant !

Allez-vous terminer l'étape 3 ?

Manu

Merci Manu pour cette visite virtuelle.
Vous avez maintenant tous les éléments pour passer à la réalité (au moins sur les 500 premiers km), à vous de retrouver, en vrai cette fois, les plaisirs de cette route du soleil.
En espérant ne pas avoir trop idéalisé le mythe.
Concernant l'étape 3 , c'était l'une des étapes n'ayant jamais subi de mise à jour depuis sa conception en 2013. La N7 a depuis évolué, subi des transformations, des commerces et des vieilles pub ont désormais disparu. J'ai également fait de nouvelles découvertes , appris de nouvelles anecdotes.. Promis je ne partirais pas en vacances tant que l'étape 3 ne sera pas en ligne.
Je pense durant la première quinzaine de juillet. Si vous êtes juillettiste.... il est peut-être trop tard, si vous êtes aoûtien vous avez encore toutes vos chances... Patience.
Dans les deux cas je vous souhaite de faire bonne route.
François
Bonjour,
J'avais découvert l'histoire de la N7, il y a plus de dix ans avec les ouvrages illustrés de Thierry Dubois.
C'est en cherchant de la documentation sur ce sujet -magie de la toile - que je suis tombé sur votre site.
Que dire d'autre que ce qui n'a déjà été dit !
Quel remarquable travail ! Fouillé et précis, mélangeant habilement les témoignages vécus avec le récit, la petite histoire à la grande. C'est un véritable régal à parcourir.
Merci encore pour tout ce beau travail accompli.
j'attends la suite du parcours avec une grande impatience.
Encore bravo.
Bien cordialement
FrançoisR

Merci François pour votre message. En espérant qu'au cours de votre visite, au grès des kilomètres parcourus, vous aurez pu glaner de-ci, delà, quelques idées nouvelles pour de futures illustrations. Grand merci de votre passage et continuez à nous enchanter de vos dessins.
Noëlle
Bonjour et BRAVO pour votre site si détaillé et illustré.
C'est vraiment parfait pour se lancer dans l'aventure de la Nationale 7
Nous sommes du Nord (Dunkerque) et nous sommes collectionneurs de voitures anciennes.
Nous envisageons de faire la Nationale 7 à 3 ou 4 voiture et je suis en charge de monter le projet pour 2017 ou 2018 car çà se prépare et c'est du travail
J'avoue que votre site va donc vraiment bien m'aider à réaliser mon road book car j'ai regroupé les éditions LVA parues sur le sujet mais ce n'est pas assez détaillé je trouve
Par contre, votre site est une vraie mine d'or avec les portions de carte à emprunter et toutes les photos
Les conseils pour la traversée de Lyon etc etc .... bref ce n'est que du bonheur et je vous mets dans mes favoris afin de suivre vos aventures.
Un énorme MERCI et encore FELICITATIONS
Hâte de découvrir la suite
A très vite
Très cordialement
Noëlle

Bonjour Noëlle,

Je suis heureux que « Rendez-vous nationale 7 » participe à l'élaboration de votre road-book. Attention tout de même, ma description de la route reste virtuelle, elle est donnée le plus souvent sans tenir compte du sens de circulation réel. N'oubliez pas de vérifier votre parcours surtout dans la traversée des grandes grandes villes, pour éviter de vous retrouver face à un sens unique.

Ce site Internet n'est pas figé, je remets à jours les étapes en fonction de nouvelles infos, ou de mes nouvelles découvertes. Revenez de temps en temps.

En tous cas, que votre périple ait lieu en 2017 ou 2018, une chose est sûre, vous arriverez à Menton avant moi. En espérant que vous nous ferez partager quelques photos votre voyage.
Merci pour votre message
Didier
Bonjour. Très belle étape que cette étape 10 ! Gros morceau effectivement qui, une fois de plus, montre le talent et le fantastique travail du concepteur. Je me languis de découvrir la prochaine. Encore la moitié du chemin à faire, ou plutôt devrais-je dire de la route à parcourir ! Vivement donc l'étape 11...
Que la nostalgie de la RN7 perdure !...


Merci Didier, vous êtes maintenant un fidèle de ce site. Je voudrais tout comme vous enchaîner les étapes rapidement, mais je ne sais pas faire. Si l'on compte 2 étapes par an (et encore) l'arrivée à Menton devrait se terminer vers 2020... Si l'on y pense ça décourage non ?
Alain PEDROSA
Bonjour, tout d'abord un grand bravo pour ce travail fantastique que vous réalisez. Toutes ses recherches, ces anecdotes, cette documentation, un vrai travail d’historien. Pour moi c'est beaucoup d'émotions de replonger dans l'ambiance de la N7 des années 60, les stations-service, les cadeaux, les petites boutiques de village, le temps où l'on prenait le temps, le voyage faisant partie intégrante des vacances. Je n'ai pas encore tout découvert, tant de choses, de liens, à fureter. En attendant courage, allez au terme de ce voyage cela constituera un document formidable et unique. Je vais fouiller dans mon bazar, si je peux retrouver des photos, des cartes, je serai heureux de vous les transmettre. À bientôt sur notre N7. Alain

Et bien, un grand merci pour votre visite et votre message. J'accepte bien entendu votre proposition de participation à ce site. Si je peux mettre à l'honneur quelques uns de vos souvenirs ou anecdotes du bord de route, j'en serai ravi. La N7 émoustille notre mémoire collective. Profitons en, mettons nos souvenirs en commun. C'est bon pour le moral. A bientôt
Philippe
Bonsoir,
Quelques lignes pour souligner le travail admirable de recherche et d'illustration que vous faites sur cet axe de communication historique qu'est la Nationale 7.
Je l'ai empruntée lorsque j'étais enfant dans la R16 paternelle en direction de la famille qui habitait pour une partie à Cosne-sur-Loire ainsi que pour les vacances, toujours avec les parents, puis en moto avec mon épouse.
J'ai habité à 100 mètres dans la banlieue sud de Paris pendant une demi douzaine d'années et, quasiment tous les week end, elle nous conduisait vers Fontainebleau pour les balades dominicales.
Je continue à l'emprunter régulièrement pour me rendre dans la famille vers Montargis et, quelquefois, pour raisons professionnelles en direction de Lyon !
Cette route mythique m'est donc familière et j'avoue avoir grand plaisir à la découvrir différemment sur votre site dont je salue ici la grande qualité et la précision historique !
Votre travail de collecte méticuleuse d'informations et de témoignages mérite d'être souligné. Votre site, unique en son genre, est remarquable d'enseignements.
Il est également une réelle source d'inspiration pour de futurs voyages bien plus passionnants que par l'autoroute.
Je vous encourage à poursuivre cette aventure pour le bonheur de tous les passionnés de la Nationale 7 dont je fais partie !
Je ne manquerai pas d'alimenter modestement votre site en photos dès que le temps me permettra de flâner un peu plus dans ses villages et délaissés.
Je vous adresse au moins autant de remerciements que cette N7 compte de bornes !
Philippe

Merci Philippe pour votre témoignage, vous êtes le tout premier intervenant depuis le transfert du site qui commence à retrouver ses lecteurs. Hélas, la nationale se transforme à vitesse grand V. Vous devez vous en rendre compte lors de vos voyages réguliers, les repères qui ont faits la grande époque de la N7 disparaissent un à un et les traces du passé, qui très longtemps restèrent visibles sur le bord de nos routes sont sacrifiées, dans une course à l'urbanisation. Je m'efforce d'en maintenir le souvenir tant bien que mal, mais à chacun de mes très rares passages par cette route mythique, je ne peux que constater les dégâts. Merci, vraiment pour votre proposition de contribuer à ce site en apportant photos ou témoignages. Je le dis souvent, ce site Internet n'est pas figé, il évolue en fonction de mes découvertes mais aussi de celles des internautes. Echangeons donc nos souvenirs, nos témoignages, pour notre plus grand plaisir. Bonne route.