53 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Bruno
Bravo pour cet immense travail et ce beau rendu ...
je redécouvre des images anciennes, des couleurs perdues des ambiances que l'on ne reverra plus. J'ai refait le parcours initiatique en 1996, et j'avais noté avec tristesse l’énorme changement depuis les glorieuses 70. Toutes ces stations, hôtels, garage fermés, laissés à l'abandon sans que personne n'y prête attention Je les retrouve a travers votre travail, et c'est un grand et bel hommage que vous leur rendez. Quand je m'installe devant votre site, c'est comme si je m'asseyais sur le bord de la N7 un jour de 1977, a regarder passer les saviem et les berliet, tout prés du rhone, et je vois encore ceux qui ne sont plus me sourirent, je lève la main ils sont encore là... Merci


Grand merci pour votre message dont les mots retranscrivent l'esprit général que j'ai voulu apporter à ce site. S’asseoir au bord de la route pour regarder filer le trafic routier et le temps qui passe irrémédiablement... estompant peu peu nos souvenirs, pourtant pas si lointain...
Quelle touchante dédicace, vraiment merci Bruno.
LOBREAU Jean-Françoi
Bonjour.
Je me permets de vous féliciter pour votre site sur notre Nationale 7 : vous avez fait un travail formidable.
Mon épouse et moi, nous avons fait la totalité de la Nationale 7 en octobre 2017, en utilisant entre autre les multiples informations contenues sur votre site : 13 jours de pur plaisir, 2 500 photos...
Un grand merci, et j'attends avec impatience les étapes à venir pour voir si nous n'avons pas trop loupé de points d'intérêt.


Merci Jean François pour ce retour d'expérience.
2500 photos, de quoi faire un bel album, ou pourquoi pas en faire un site Internet à partager entres passionnés.
Les futures étapes vous feront sans doute découvrir des points d'intérêts que vous aviez manqués lors de votre voyage, mais ce sera là, l'occasion de renouveler le périple.
Encore Merci pour votre message et bonne route
GALOPIN Jacky
Boujour, j'ai déja visité plusieurs fois votre site (depuis plus de 3 ans)
je suis entrain de refaire l'historique de garages de ma région
je voudrais savoir si cela est possible de me faire parvenir plusieurs photos dont
Station Esso à bagneaux les glandelles(esso service de la vallée du loing), 2 vues du Garage Ménage à la Bussière, station shell à chalette sur loing, garage renault esso service godeau à montargis, garage SNA Igol à la commodité, station esso des templiers à boismorand, garage gien auto occasion à boismorand, garage eurorepar à bonny sur loire,
Merci d'avance pour cela si c'est possible et a bientot


Wow pas mal de photos là !
Il faut que je replonge dans mes archives pour voir ça en détail, ça va prendre un moment... Déjà que j'avance pas bien vite au niveau des étapes... Mais à première vues, il y a des photos issues de ma collection personnelle, que je peux éventuellement vous transmettre; des photos qui ne m'appartiennent pas, mais dont j'ai eu l'autorisation de mettre en ligne par leurs proprios, celles-ci resteront protégées; d'autres issues de Google Street view, ce sont des vues que je retouche en général, vous les retrouverez donc sur Google Street view, et enfin des photos dont je n'ai pas les droits, elles restent protégées mais j'en indique la provenance si je la connais. Je vous contacte par e-mail
BONY
Un grand merci pour cette merveilleuse balade sur la RN 7. Personellement, mon enfance a était plus bercée par la RN 20 ( du val de marne pour rejoindre la dordogne )......



Merci à vous, Bony pour votre message.
La RN 20 était également une route mythique empruntée par des générations de touristes, en cela qu'elle reliait Paris, non pas à l'Italie comme la nationale 7, mais à l'Espagne.
Mais quelle que soit les routes empruntées, les voyages en voiture à destination du soleil ont marqué notre enfance... ce n'est pas pour rien qu'on s'en souvient encore...
Nicolas
Bonjour
Une bien triste mise à jour s'impose à vous sur l'étape 1 : celui que vous nommiez le "dernier vestige N7 à PARIS" a été retiré : Le panneau emaillé N7 fléché en direction du KREMLIN-Btre n'est plus !!
Je pensais qu'il avait été volontairement gardé au meme titre que le panneau final a MENTON (vu que sur ce long parcours c'était les deux seuls survivants de cette générations de panneaux), mais visiblement il y a des autorités "compétentes" qui ne comprennent pas que la nostalgie est nécessaire à nos vies, en particulier dans ce monde qui court après je ne sais quoi...
Amitiés


Bonjour Nicolas,
Triste nouvelle en effet, quand on parlait de destruction du patrimoine routier.
Je vais essayer d'aller à la pêche aux renseignements. Certaines plaques de cocher, et même des bornes d'angle Michelin disparues ces dernières années, sont réapparues récemment sur le bord de la route N7 fraîchement restaurées (La Bussière, Charbonnières les Bains, La Celle sur Loire, entre autres)
Comme quoi on peut toujours espérer.
Nicolas
Et bien... pour quelqu'un qui voulait faire une pause !
Je ne m'attendais pas a voir l'étape Treize (écrit en toutes lettres ça fait peut-être moins peur !) de si tôt !
L'aventure de la N7 est pour moi actée depuis l'an dernier, mais je guette toujours l'évolution de vos exploits,
histoire de me remémorer quelques bons souvenirs,et surtout de lire et voir la suite des évènements à votre manière,
toujours aussi pointilleuse et ne laissant pas le moindre élement nostalgique dans l'ombre...
Un travail beaucoup plus fourni que moi, mais là encore, le format papier qui était le mien oblige à certaines concessions...
Figurez vous tout de même une chose : Lorsque j'ai rallié PARIS à la Côte d'Azur l'an dernier par la N7 c'était pour y faire cet album "Trenetement..." une sorte d'occasion qui fit le larron, mais désormais, (et pas plus tard que la semaine dernière où j'ai du me rendre dans les Alpilles), je prends la N7 par plaisir ! et qui sait par habitude à venir !!! Et oui cette aventure m'a permis de voir à quel point l'autoroute est ennuyeuse, et surtout dévastatrice pour les axes secondaires qu'elle a remplacé... Alors le plaisir de continuer à jeter l'oeil tout en roulant, sur des petits détails qui malheureusement un jour ne seront plus que des souvenirs me semble une pratique presque d'interet...National(e) !
En parallèle, ce désir d'immortaliser les effluves du passé de nos routes,
me pousse à poursuivre l'aventure ces temps-ci sur l'autre route des pellerins du soleil : la N10. PARIS-Pte ST-CLOUD / HANDAYE
Plus proche de chez moi (Sarthe) et avec un potentiel (en voie d'extinction là aussi) de 750 km de route et de voyage dans le temps.
Une nouvelle croisière aux souvenirs que je mènerais peut etre cet été en gardant un oeil sur votre route bleue à vous...
Excellente continuation à vous et vive la route bleue !


Vous avez entièrement raison Nicolas, certaines ex- routes nationales, valent tout autant le détour
que notre N7.
Mais il est aujourd'hui trompeur de passer à côté d'une borne, d'un garage, d'une pub peinte, d'une bordure de platanes et de se dire "bon, c'est toujours en place depuis des décennies, cela fait maintenant partie du décor, ça ne bougera pas..."
Si vous en avez l'occasion, ne tardez pas à immortaliser toute la richesse de ce patrimoine routier qui a tendance à disparaître trop rapidement.
Thierry
Merci à vous pour cet énorme travail. J'avais pour projet depuis pas mal d'années de parcourir l'intégralité de la Nationale 7 et c'est cette année que j'ai enfin trouvé le temps de le faire. Avant de partir, j'ai consulté différents sites internet pour me renseigner sur le sujet, et c'est finalement le vôtre qui m'a servi de guide pour découvrir l'Intermarché de Ris-Orangis, Montargis et ses Praslines, Le Relais des 200 Bornes, le motel des Broussailles, Lapalisse et ses Vérités, le bloc erratique de Saint-Fons, la statue du 45ème parallèle... Dommage qu'une fois arrivé aux abords de Montélimar nous ne captions plus vos conseils, ce qui ne nous a certes pas empêché de trouver notre chemin, mais a retiré une partie de l'agrément dans cette belle région qu'est la Provence, alors vivement la suite ! En attendant, encore merci pour votre travail. Tout lire m'aura pris du temps, mais grâce à cela j'ai voyagé moins bête !


La nationale 7 se savoure à chaque Km et vous l'avez bien compris. Si le but est simplement d'atteindre Menton, alors on passera outre ces mille petites choses qui racontent la route du soleil. Mais plus en détail, ce sont ces hôtels de familles, ces stations désertées, et tout ce que vous citez qui en font tout le charme.
Pour moi comme pour vous l'aventure virtuelle vers Menton continue, lentement, mais sûrement.
Merci Thierry pour votre message.
Nicolas
Comme je l'ai toujours fait par le passé, je reviens toujours vers les gens dont j'ai profité du travail afin de réaliser le mien...
J'ai donc comme prévu fait mon album "TRENETEMENT" titre incontournable pour le thème d'une aventure PARIS-MENTON exécuté les 26-27-28 juin derniers.
Par moment, j'étais dans votre site, et heureusement car étant un peu expéditif dans mon genre, j'aurais très certainement manqué quelques repères...
Les images se sont succédées, celle d'aujourd'hui bien sur, mais aussi celles d'hier, d'avant hier, et comme notre vieux chemin de la memoire en a aujourd'hui atteint l'age, des images d'avant-avant-hier... Etant plutot nostalgique de nature, mon moral est parfois brumeux, souvent brumeux je dirais meme, et cette aventure solaire a fait son oeuvre. Bien sur je contunuerais de suivre votre progression à vous, afin de mieux pouvoir me dire "mince, je n'avais pas vu ça", mais il faut vous dire que si vous aviez du vous meme opter pour une version "papier" pour présenter votre travail, vous auriez bien évidement comme moi du faire l'impasse sur certaines choses, faute de place... Ce fut en tout cas un merveilleux moment (virtuel, avec vous), (réelle, durant mon voyage), alors à présent je voulais vous dire encore merci, puissiez vous attirer un maximum de monde à vivre ce périple, qui se joue dans l'espace et dans le temps.
A un de ces jours peut-etre qui sait... en attendant bonne continuation, and god bless you.
Nicolas


Nicolas, Votre message semble soudain empreint d'une grande nostalgie, comme j'imagine le fut votre périple tout au long de la nationale.
Je n'ai jamais vraiment envisagé la version papier de ce site. Tout d'abord je n'ai pas l’âme d'un auteur loin de là - ma page risque de rester vierge...(parole de Trenetement) - et puis comme vous l'avez constaté par vous même tout au long de votre voyage, la nationale change sans cesse. D'où les multiples mises à jour de ce site. A peine le temps de s'extasier sur une peinture murale, qu'un ravalement de façade anéantit 60 ans d'histoire, qu'un rond-point défigure un quartier centenaire, qu'une rénovation urbaine fait disparaître de vieux panneaux Michelin, ou bien passent à la trappe les fameuses bornes.
Merci encore de me suivre, depuis déjà pas mal de temps, dans ma lente progression vers Menton.
Peut-on espérer admirer votre album Trenetement sur le web, pour partager votre vision de la nationale 7 ? Chacun a sa façon d'aborder la route, ses madeleines de Proust, ses émotions...
Il est toujours intéressant de faire partager sa propre vision de la route.
C'est moi qui vous remercie Nicolas pour vos visites et commentaires, et vous souhaite mille bornes ... bonnes choses....
Francesc Josep
Vraiment formidable tous se que l´ont peux voir et lire ici, merci, à la fin des années 70s j´ai souvent roulé avec m´a bécane sur la nationale 7, d’ailleurs le seule accident que j´ai eu en bécane se fue sur la nationale 7 entre le centre commercial Belle épine et Orly, je ne me souviens plus du Km exacte, a cette époque je vivais avec mon père dans le petit village du nom Le Pin Par Treille au Gâtinais, il se trouve entre Château-Landon et Montargis, mais comme avant j´avais vécu a Cachan donc j´allais voir mais amie a Cachan, j´aimais beaucoup roulé sur cette nationale 7, je passais dans des endroits magnifique, maintenant je vie très loin, je suis retournée a mon pays d´origine, Catalogne, je vie prêt de Barcelona, mais je peux vous dire que je n´est pas oublié c´est année vécu dans la région Parisienne et encore moins dans le Loiret, encore une fois merci pour les photos et commentaire.


Je vois que la nationale 7 s'exporte même en pays catalan, et que vous en avez gardé de très bons souvenirs, même si le secteur d'Orly n'est certes pas le plus séduisant de la route.

Merci Francesc pour votre visite et pour nous avoir fait partager vos souvenirs.
Boris
Gé-nial !!!
J'ai pris un plaisir fou sur votre site !! Vivement la suite.
Votre (super) boulot illustre parfaitement les temps passés et le temps présent. J'ai souris, j'ai été surpris, j'ai été nostalgique, en colère, blasé, optimiste, joyeux..... Bref, plein d’émotions dans tous les sens.
A bientôt 40 ans, j'ai toujours vécu au près de la N7 pour laquelle j'ai une affection toute particulière. Vous m'avez appris plein de choses et du coup, je ne conduis plus de la même façon lorsque l’empreinte ce morceau d'histoire...... (gare à l'accident d'ailleurs...).
UN GRAND MERCI POUR VOTRE BOULOT !! Félicitions


Je ne pensais pas que ce site procurait autant d'émotions, mais vous résumez assez bien les sensations que je ressens lorsque je parcours la route. Bonne analyse.
Vous ne mentionnez pas le secteur de la nationale 7 où vous vivez, mais faites gaffe à l'accident, car avec votre nouvelle façon de voir la route, vous faites sans doute partie maintenant des "emmxxxeurs" qui ralentissent le flux de circulation au grand dam des chauffards toujours pressés.
Merci Boris pour votre sympathique message.

Celui qui marche droit trouve toujours la route assez large. » Proverbe Breton