86 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Jacques Séassau
Bonjour,

quelques commentaires sur "Au Poisson Doré", hôtel désaffecté de Bagneaux sur Loing, mentionné sur votre site. Je suis passé devant plusieurs fois, et j'ai pensé au commissaire Maigret (plus, dans un souvenir confus, aux "Vacances de Maigret" qu'à "L'Auberge aux noyés").
L'intrigue de "L'Auberge aux noyés" se déroule de Paris à Montargis. Simenon situe l'auberge à 15 km au sud de Nemours (c'est-à-dire à Dordives) alors que le Poisson doré n'est qu'à 6 km.
Un accident a lieu dans un virage, 700 m au nord de l'auberge: une voiture est projetée dans le Loing par un camion. En réalité, à cet endroit, la N7 est parfaitement rectiligne et il n'y a aucune chance qu'elle ait tourné en 1944, époque où écrit Simenon. Il y a une légère courbe au droit du Poisson doré, mais un "tout-droit" enverrait la voiture dans l'hôtel. A Dordives, la chaussée est longée de maisons, et le Loing est à plus de 600 m de la N7: on ne risque pas d'y tomber.
Simenon ne décrit pas "L'auberge aux noyés", ce qui rend impossible toute comparaison au Poisson Doré. Cet hôtel l'a peut-être inspiré par sa présence, mais ne constitue pas un élément important de l'histoire.

Le site société.com indique que l'hôtel a ouvert le 1er janvier 1900 et fermé le 25 janvier 1992.

Cordialement

Jacques Séassau


Merci Jacques pour votre message et votre analyse.
Certes "l'auberge aux noyés" est un roman et Simenon a dû prendre quelques libertés kilométriques pour adapter son scénario à la configuration du lieu, vous avez raison sur ce point.
Je trouve cependant que la bâtisse est au cœur de la nouvelle. Sans elle, point d'ambiance.
Le titre annonce la couleur si je puis dire.

Au fil de l'histoire, Simenon nous fait passer et repasser devant cette auberge, un peu isolée le long du Loing en bordure de route nationale. Interrogatoire du patron de l'auberge, visite d'une des chambres, coup de téléphone au comptoir, présence des journalistes qui envahissent rapidement la petite salle du restaurant, l'auberge est omniprésente tout le long du roman.
Peu de description certes, mais quelques éléments distillés ça et là ne peuvent que faire penser à notre Poisson Doré.

L'auberge, nous dit-on, est située entre Nemours et Montargis. Il s'agit d'un établissement, qui n'est ni un simple restaurant, ni un simple bistrot, mais une auberge pour y passer la nuit. D'ailleurs certains protagonistes de l'histoire y passeront la nuit.

Ce nom "l'auberge aux pêcheurs" tristement renommée l'auberge aux noyés, indique que l'on y pêche... notre auberge en bordure de Loing, où dans l'histoire il est fait allusion aux pêcheurs à la ligne venus à la pleine saison, se nomme le Poisson Doré dans la réalité. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un hasard.
Le lieu de l'accident est du ressort de la gendarmerie de Nemours ce qui implique une certaine proximité avec cette ville plutôt que Dordives ou Montargis
gis.
Et puis lorsque l'on passe devant l'auberge la nuit, le commissaire Maigret constate que les 4 fenêtres de l'établissement sont allumées, bien visibles de la route..

Aujourd'hui les volets sont clos mais le Poisson Doré comportait bien 4 fenêtres en façade.
Beaucoup de similitude donc entre cette auberge de roman et celle du Poisson Doré.
Décidément, le Poisson Doré continue à faire parler de lui 30 ans après sa fermeture.
Merci pour votre message.
Stéphane Dévé
Un grand merci pour ce site, génial... j'ai parcouru une partie de la N7 en ancienne, m'arrêtant à tous les coins de rues à découvrir les vestiges de cette belle époque. Ce fut un moment inoubliable et que je recommande vivement. Votre site me permet de voir les endroits cachés et à découvrir une prochaine fois. Merci encore pour ces clins d'oeil et ces images d'un passé ou le mot plaisir se conjuguait avec automobile, famille, N7...



Et bien Stéphane, si vous faites de nouvelles trouvailles au hasard de vos pérégrinations sur la route nationale, n'hésitez pas à revenir ici pour nous les faire découvrir.
En attendant je vous souhaite mille Km de bonheur. Merci pour votre message.
Sony
Merci pour votre travail.

J'ai récemment emmenagé à Juvisy et ai découvert votre site par hasard. Je suis ravi de découvrir autant d'anecdotes sur les quelques kilomètres d'Athis Mons à Viry et de découvrir une face cachée ou oubliée de lieux que j'arpente régulièrement.

Au delà d'élements d'Histoire, votre travail et votre intérêt pour la N7 fait aussi revivre en moi les trajets routiers de mon enfance, les vacances d'été avec papa et maman à sillonner nationales et départementales pour découvrir notre beau pays.Jeune papa, j'espère faire vivre cela à mon enfant, même si le bord des routes à bien changé.

Merci donc encore pour les voyages dans le temps que vous nous offrez.


Ah cette nostalgie de nos voyages d'enfance ! C'est fou comme on s'en souvient !
Mais en ce qui vous concerne la relève est là. Tant mieux.
Et si au cours de vos pérégrinations par hasard vous découvrez à Juvisy un trésor de petit patrimoine caché, faites le nous savoir. Merci Sony de votre visite.
karine H.
Vraiment super ! je parcours une ou deux fois par an notre belle RN7 avec mon mari, pendant les confinements, j'ai été ravie de revivre tous ces beaux paysages, avec une préférence pour la partie, Varenne - Saint Gérand le Puy .... nous nous y arrêtons à chaque fois pour casser une petite croute


Merci Karine pour votre message. Il est vrai que le secteur Lapalisse, St Gérand, Varenne, St loup, sont encore presque dans leur jus et propice au pique-nique.
Je vous souhaite en tous les cas une bonne route dans la région et encore plein de bonne découverte.
Michel
Bonjour. D'abord vous dire et,je pense, ne pas être le seul que je vous félicite pour ce travail remarquable qui nous replonge dans les 30 glorieuses.
J'ai 66 printemps et avec ce road moovie me reviennent,avec une certaine émotion, une foule de souvenirs, des départs en vacances qui frisaient l'aventure. D'ailleurs le trajet faisait partie des vacances. J'ai fait déjà 2 fois la RN7 et 2 fois la RN6 car celle ci faisait partie aussi de la transumance. Un document m'a beaucoup aidé est celui de Mr Thierry DUBOIS paru dans un journal pour voitures anciennes. ce doc permet de reprendre de très anciennes portions de la RN7(nostalgie quand tu nous tiens). En tous cas bravo et continuez de nous faire rêver en nous faisant faire un retour ,non pas vers le futur,mais vers le passé avant que ce patrimoine disparaisse.
cordialement.
je tiens à apporter une petite précision.
De la commune de"le péage de Roussillon 38 du plateau de Louze(entrée péage sur RN7) jusqu'à la ZI jonchain nord de Salaise sur sanne,le tracé de l'autoroute A7 reprend la déviation réalisée dans les années 50 et arrive à ce qu'on appelle aujourd'hui l'impasse du Renivet qui passe devant le géant casino.
On voit bien la jonction sur google earth
Cordialement.



Merci Michel pour votre message.
Vous avez raison pour le tracé de la déviation de Salaise sur Sanne, tracé que l'autoroute reprend à son compte aujourd'hui.
On voit bien les deux jonctions. vous avez l'œil. Dès que j'aurais un moment, je compléterais cette étape avec quelques photos aériennes.
N'hésitez pas à abuser de ce retour vers le passé.
Pascal
Bonjour,moi c'est Pascal,54 printemps,chauffeur routier depuis plus de 30 ans et amoureux des anciennes routes nationales;je découvre votre site depuis peu et le dévore passionnément! Quel fabuleux travail,moi qui rève un jour de sillonner pas à pas toutes ces anciennes nationales en prenant le temps de rechercher toutes ces anciennes pépites du passé,un grand bravo à vous et continuez votre passion tant que possible.Merci.Pascal.



Merci Pascal,

Manifestement vous avez attrapé le virus de la route depuis très longtemps.
Je ne saurais vous conseiller de partir assouvir votre passion dès que possible. Ne tardez pas trop.
En tant que chauffeur routier, vous le constatez sans doute aujourd'hui, le paysages changent rapidement.
Les élus font table rase du passé. On efface, on détruit, on détourne, on aseptise.
Au détours de vos pérégrinations, immortalisez vos découvertes.
Dans 10 ans il n'en restera hélas plus rien.
J'ai un regret, celui de ne pas avoir photographié le trajet en vacances sur les routes nationales lorsque enfant nous partions en vacances. Seules subsistent les photos des destinations estivales.
Si vous faites des découvertes sur la nationale 7, pensez à venir les partager ici.

Bonne route.
Jean-paul
Travail remarquable, surprenant et très riche ; vous avez réalisé un excellent site d’informations pour tous ceux que l’histoire (la vraie) intéresse et pour qui le plaisir du voyage commence dès que les roues de la voiture sont alignées sur le tracé de la Nationale 7.
Je suis un parisien né en 1954 et fais partie de ceux qui ont connu leur premier voyage bébé, assis sur les genoux de ma mère dans la « 2cv de mon père ». Cette route représente un tel bonheur pour moi que j’en suis encore incapable de discerner s’il est dû à la variété des paysages, des villes et villages traversés ou à ces jours très heureux de départ en vacances dans une voiture remplie de gaieté, tous sens en éveil afin de ne rien rater de l’environnement.
Alors tous les détails, informations et explications que vous délivrez résonnent en moi, réactivant des souvenirs enfouis, complétant un savoir bien modeste sur des endroits connus, parfois disparus à jamais.
Je suis moi aussi un passionné de cette route, au point que plus tard, marié et père de famille, je n’ai jamais emprunté un autre itinéraire pour rejoindre la méditerranée ; au point d’être probablement devenu lassant pour mon entourage car il y a parfois des demandes de changement d’itinéraires….mais je n’y peux rien, je ne me sens bien que sur cette route, à la fois parfaite et instructive, sécurisante bien qu’encore dangereuse à certains endroits. Mais quelle nostalgie !!
Il y a tout sur cette nationale ; l’emprunter du nord au sud est un excellent complément au programme scolaire car tout est visuel. On part de la capitale du pays, on traverse sa banlieue sud bien représentative de l’urbanisation de l’après-guerre, puis première leçon d’histoire et d’environnement à Fontainebleau ; ensuite la traversée de chaque région permet de comprendre le relief de la France, son agriculture, sa richesse historique, culturelle, climatique, son évolution économique ainsi que sa gastronomie. Aucune autre n’offre un tel panorama.
Je l’ai empruntée à vélo, en mobylette, à moto ; en voiture évidemment, parfois même sans raison de déplacement si ce n’est le plaisir d'en effectuer un tronçon.
Bref, vous faites un travail génial, ahurissant de précisions ; espérons que chaque visiteur devienne un contributeur, en apportant qui une précision supplémentaire, qui une anecdote locale oubliée, qui une photo d’époque, etc….
A très bientôt,
Bien cordialement


Merci Jean Paul pour votre message digne de figurer en préface de ce site.
Vous cernez avec une grande justesse l'esprit nostalgique que j'essaie d'y insuffler.
Je partage entièrement votre idée de complément scolaire, si évidemment on ne se contente pas de rouler bêtement.
Mais je n'ai pas à vous convaincre, vous êtes tombé dedans depuis l'enfance et le charme de cette route nationale 7 semble encore agir aujourd'hui.
J'ai conçu ce site un peu comme une madeleine de Proust, apparemment le pari est réussi.
Merci encore pour ce sympathique message.
Vous souhaitant bonne lecture et bonne route.
Leslie Vega
Bonjour,
J'ai emménagé il y a peu de temps à Nemours. Je ne connaissais ni la ville, ni la région, mais je suis curieuse, alors je lis, j'écoute, j'observe. En allant sur Montargis par l'ancienne N7, mais je ne le savais pas encore, j'ai été fascinée par l'auberge Au poisson doré. En rentrant chez moi, j'ai cherché sur Internet Au Poisson Doré et je suis tombé sur votre blog. Merci merci. Deux jours que je me régale et je n'ai pas fini. Vous m'aidez à découvrir une partie de ma nouvelle ville et nouvelle région, et je retrouve avec plaisir la nationale 7 dont je connaissais le bout du côté de Tain L'Hermitage (j'ai vécu là bas quelques années).
J'apprécie vraiment la qualité des informations que vous donnez, les liens, et votre ton ne gâche rien. Bravo, c'est vraiment un travail remarquable que vous avez fait.


Merci Leslie pour votre sympathique message.

Je trouve en effet que l'on ne prend pas assez de temps pour explorer notre proche environnement, route nationale ou pas. Soyons curieux de tout ce qui nous entoure : un nom de rue particulier, une stèle souvenir d'un événement aujourd'hui oublié, une drôle de bâtisse biscornue, une boutique désuète, une plaque commémorative...
Je vous souhaite une bonne installation dans votre nouvelle région et n'hésitez pas à nous faire partager vos découvertes.
francis rainaut
Bonjour,
Excellent travail, Bravo ! C'est en cherchant des informations sur l'histoire de l'aéroport d'Orly que je l'ai découvert.
Un constat amer : la laideur est omniprésente, elle chasse inexorablement tout ce qui peut avoir un peu de style.
Haro sur toutes ces enseignes en plastique, sur toute cette vulgarité qui nous entoure.
Une remarque, le lien vers le site nationale7.com (Thierry Dubois ?) ne fonctionne plus, la nouvelle adresse est plutôt celle-ci : http://routenationale7.blogspot.com/
Encore bravo, j'ai encore de nombreuses heures à me régaler de vos trouvailles.
Francis Rainaut
www.memorytso.com



Merci Francis,

Je partage bien sûr votre opinion sur la laideur actuelle de nos paysages routiers aux abords des villes...
Les liens internet sont comme les commerces le long de la route.
Ils ouvrent ou ferment en fonction des conjonctures... oui un lien de Thierry Dubois le Mr nationale 7. Je remets à jour dès que possible.
Votre blog Racing' Memories regorge de pépites .. Je passe véritablement un bon moment à sa lecture. http://www.memorytso.com
Merci pour votre visite et bonne route...
BUCHET Jean-Michel
Bonjour,

Bravo pour votre site. Dans l'étape 8 3/3 je peux vous apporter des précisions concernant la station service abandonnée à la sortie du Coteau que mon association "Cars et Bus et Compagnie" est en pourparler de reprendre afin de la restaurer.
Cordialement

Jean-Michel BUCHET



Merci Jean-Michel pour votre visite et votre proposition.
Je serais heureux de parler de votre projet sur ce site, surtout concernant cette ancienne station service endormie depuis des décennies.
Je vous ai contacté en privé.
A bientôt