29 Messages   
Vous devez saisir des informations valides
Aperçu
Le 08-01-2010 à 15:43:18

Michel ROBERT a écrit...

J'ai connu Louis en tant que membre du Conseil de l'OVE.
Je n'appartiens pas à la communauté SHS et les échanges que j'ai eus avec Louis à propos des "conditions de vie des étudiants", m'ont permis d'appréhender les les "envies et contraintes" des étudiants actuels ; ce qui dans mes fonctions de "responsable" universitaire m'a autorisé à intégrer dans les "usagers" -quel horrible mot- dans les décisions.
Les discussions informelles que nous avons pu avoir dans des moments plus conviviaux m'ont également beaucoup appris sur les "diverses populations" étudiantes.
J'ai été "consterné" par l'annonce de son décès, j'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses amis et je le remercie virtuellement de nous avoir laissé cette "synthèse" qu'est Les étudiants en France
Histoire et sociologie d'une nouvelle jeunesse.

Michel ROBERT
Université Henri Poincaré, Nancy
Le 07-01-2010 à 22:06:54

Valérie Monfort a écrit...


Je suis triste d'apprendre ce départ. Mes pensées vont vers la famille de Louis Gruel. Je garde le souvenir d'un homme gentil, très bienveillant envers les autres. Ses encouragements m'ont aidée à avancer dans mes travaux de recherche.
Le 07-01-2010 à 16:45:31

Bernard LAHIRE a écrit...

J’ai siégé plusieurs années au côté de Louis au comité scientifique de l’OVE, sous la présidence de Claude Grignon. C’était un homme charmant, homme de dialogue, ouvert et critique à la fois, professionnellement remarquable. J’ai appris son décès avec consternation étant donné son âge.
J'adresse toutes mes condoléances à sa famille.
B. Lahire
Le 07-01-2010 à 09:28:52

Cédric Hugrée a écrit...

Louis fut, je crois, relecteur de mon enquête lors de ma candidature au prix de l'OVE. Je lui dois la première lecture "extérieure" de mon travail de DEA et sans doute aussi une partie du prix qui a suivi cette lecture.
En me rémémorant la discussion que nous avions eue lors de la cérémonie de remise des prix, je me souviens du chercheur associant bienveillance et exigence et l'homme souriant et enjoué qu'il était.
Sincères condoléances.

Le 06-01-2010 à 21:17:38

Bernard DUWEZ a écrit...

Ayant siègé pendant deux mandats à l'OVE aprés sa création ou j'y représentais l'USEM- Mutuelles etudiantes régionales- sous les présidences successives de M TROCME et de Christophe BORGEL - je peux témoigner que Louis GRUEL en était à l'époque l'élément moteur et ses compétences ont largement contribué à asseoir la notoriété et le travail éfficace et reconnu de l'Observatoire notamment dans le cadre de la grande enquête étudiante.
Homme de qualité, cultivé, toujours à l'écoute et prête à faire partager son savoir et ses connaissances j'apprends avec sa stupeur sa brutale disparition.
Faire connaître son oeuvre et ses études est désormais un devoir!

Le 06-01-2010 à 19:29:25

Rozenn Rouillard a écrit...

Très triste nouvelle que ce départ... Les mots me manquent.
J'avais encore besoin de mon premier directeur de thèse, de ses connaissances, ses conseils perspicaces...
Pensées à sa famille et ses amis.
Le 06-01-2010 à 17:56:27

EDOU OVONO a écrit...

Lauréat 2004 du futur Prix Louis GRUEL, j'apprends avec tristesse la nouvelle de ce deuil qui frappe l'OVE. J'adresse à tous mes condoléances les plus sincères.
Le 06-01-2010 à 16:23:58

Nathalie Beaupère, N a écrit...

Nous avons eu l'occasion de rencontrer Louis à plusieurs reprises, il a notamment suivi avec intérêt et confiance le travail que nous avons réalisé pour l'OVE. Il était, comme beaucoup en témoignent, un homme chaleureux et un chercheur passionné avec qui les échanges empreints de simplicité étaient toujours d'une grande richesse. Merci.


Le 06-01-2010 à 14:00:53

GESGON a écrit...

J'apprends cette nouvelle avec tristesse. Louis Gruel était un collègue chaleureux, d'une grande compétence, un chercheur de qualité, proche des étudiants, qui aura marqué l'OVE de son empreinte en en étant la pierre angulaire pendant des années.Grâce à lui, la connaissance du monde étudiant aura fait un pas considérable.Il manquera à tous.
Le 06-01-2010 à 08:59:17

Philippe Charignon a écrit...

Un chercheur comme on les apprécie : rigoureux mais soucieux de l'humain, chaleureux mais exigeant, ouvert mais lucide.
Je regretterai cet homme pour l'ensemble de ses qualités parmi lesquelles la modestie figurait en très bonne place.