80 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Nouveau message
SYLVIANE
En été, changeons nos habitudes....
Conseil du Maître !

J'ai pris la route du Morvan, à la découverte de ce territoire inconnu.

Il se conjugue au pluriel:
Vallées encaissées, sous-bois parfumés et mystérieux, (nous y étions surveillés par les gardiens légendaires....j'en suis certaine !),
sentiers envoûtants, rivières rieuses.
La nature est omniprésente. Les villages surgissent par surprise, invitent à la pause du regard émerveillé.

Un Chef d'Orchestre, THIERRY, a élaboré minutieusement sa partition.
L'oeuvre est riche, endiablée, la suite est joyeuse, sensuelle, pose les corps, les tonifie.

Flirter, pieds nus avec l'herbe douce, encore endormie dans son lit de rosée:..premier émoi !
Embrasser le Hun Yuang Nei Gong, le Qi Gong d'été, le Yoga taoïste:...surprise !
Étreindre un nouveau langage corporel, enflamme le visage d'un large sourire.
Expérience royale par excellence...qui symbolise la puissance du travail effectué en amont.

La pensée est haut dans le ciel, dans un face à face avec le soleil....avec notre essence.
Laisser son corps frémir aux chants vibratoires...,
Être en immersion totale dans la méditation consciente...

Lorsque le soliste s'empare du pinceau , légèreté, vol, ciel, l'état immatériel de l'être est concrétisé.
Par son intermédiaire, l'inspiration, la grâce, et le souffle de l'esprit
(Shen) se laissent domestiquer.
La porte du ciel s'ouvre, nous fréquentons les états de conscience modifiés.

Tous petits Hommes, à peine scribes, nous nous sentons calligraphes,
messagers de l'essentiel, dans la droiture de l'épée,
imbriqués dans ce grand puzzle spiralé de la vie.
Invite à, la contemplation, au silence, à la sagesse.
Au soir, la méditation nous fera tutoyer le coucher du soleil,puis les étoiles.

Succomber aux balades, c'est déjà mettre un pied dans l'autre monde!

Autre bonheur:
se laisser caresser le corps par l'onde de la Cure....Rivière malicieuse..!!!

L'apogée fut "l'ascension" vers la Basilique Sainte Marie-Madeleine:
Le chemin abrupt à travers bois, garde son mystère jusqu'à l'édifice.
Notre concertiste avéré gardait le point d'orgue pour la fin !
La nef devient chaque année, lors du solstice d'été, le théâtre d'une impressionnante
célébration de la lumière.
D'ailleurs, tout là-haut, elle se fait diffuse, éclaire les vallons de la campagne.

QUÊTE D'ABSOLU: SPIRITUALITÉ PARTICULIÈRE.

Pas étonnant que ce lieu fut choisi:
LE HASARD N'EXISTE PAS !

Alors, dans ce moulin offert, je me suis posée, en compagnie de onze compagnons....
tous différents....
merveilleux partage...
....la magie a opéré...et...nous l'avons subie à la baguette..non....aux bâtons !! des désirs du CHEF des musiciens.

Il y eut quelques ...PLOUFS......IL A RI !

LE CONCERT EST TERMINÉ :
En nous de belles envolées sont ancrées, lovées dans l'émotion.

L'imaginaire a été stimulé au-delà du visible et du connu.
L'immensité joyeuse a été suggérée.
Ce qui nous a été proposé est symbole qui révèle autant qu'il dissimule:
contradiction, paradoxe, densité.....nous mènent en bâteau...
à moins que ce soit l'intelligence du coeur , pour ne pas l'appeler le "Gai Savoir".

SUITE AU CONCERT,
DÉSORMAIS, JE SAIS QUE JE VIS.....IL ÉTAIT TEMPS !!!!
Julie
"Salut ô vieux Morvan Salut ô ma patrie !
J’aime tes monts, tes bois, tes landes, tes buissons,
Tes grands bœufs ruminant le soir dans la prairie
Tes clochers, tes châteaux, ton patois tes chansons."
C'est au détour d'une prairie, d'un moulin, d'un cours d'eau que nous avons pratiqué durant 4 jours: marcher dans la rosées, marcher sous la pluie, s'arrêter pour manier le bâton ou s'installer dans la position de l'arbre, Wuwei, wuji et faire tournoyer le qi entre amis (es) .S'octroyer une sieste et puis recommencer...Sans oublier le moment magique d'apprentissage de la calligraphie


Bonne humeur, partage, échanges, grand professionnalisme et compétences de Thierry ont fait de ce séjour un moment ancré dans le corps et le cœur pour continuer à pratiquer
on n'a qu'une envie, c'est d'y retourner!
Julie
Paul
Maître Thierry
nous dit et redit
n’oubliez pas le Livre d’Or
qui dort
sous les auras
d’un Qi Gong
sans ombre.

Juillet en Bourgogne
ça cogne !
Lumière, chaleur,
cascade tombant du ciel
dame nature en déferlantes
ça vous tente ?

A l’unisson,
le stage s’est enrichi,
par plus de pédagogie,
la captation des énergies,
l’émission de nos vibrations,
la méditation pleine conscience.
Tous ensemble, en confiance,
vigilance et bienveillance.
Toutes ces richesses dans un merci
à Thierry !
(fidèle à son coté « frondeur », comprenne qui veut)
Véro
Cette année encore la magie a fait son œuvre !
Notre grand prestidigitateur Thierry nous a envouté et emporté très loin de notre "micro-cosmos" pour découvrir d'autres contrées lointaines que nous appréhendons de mieux en mieux au fil des années.
La magie des lieux, des pratiques, des mets et des participants ont encore une fois permis une réussite totale de ce stage ...
Merci à tous et toutes pour ce partage !
Gilbert
Au cours de l’émission de la chaîne F5 sur Les étonnantes vertus de la méditation, il m’apparaît sans ambiguïté que notre travail en calligraphie est une méditation de pleine conscience. Tu peux utiliser ce terme « occidental » de « calligraphie de pleine conscience », car il s’agit bien d’une initiation à la pleine conscience.
Apprendre et expérimenter la posture, le geste, l’inspir et l’expir, le travail de l’encre, le glissement de la pointe du pinceau sur la feuille de riz, le tout en accord de plus en plus fluide.
La « calligraphie de pleine conscience » est une danse cosmique en harmonie, en équilibre, en justesse avec soi et la situation. Cela demande un entrainement régulier, une présence à soi, une patience bienveillante, une persévérance douce et ferme. Merci de nous aider à y parvenir.
SYLVIANE
Il est un coin de France, ourlé de quiétude,
entre ciel et terre,
où l'on tutoie l'infini.
Là, où, les vagues caressent, les falaises, ...les cisèlent. ....sculpteurs....orfèvres....,
Là, où les dentelles d'écume, chuchotent leurs murmures enchanteurs aux galets.

OUI, ....ÉTRETAT :
Paradis des âmes
Paradis des corps,

Sous le vent qui ne vieillit pas, et, ose nous offrir un songe identique !!

'Un marionnettiste tire les ficelles de nos corps, afin de les ancrer à la terre,
de veiller au bel axe du Taiji....
de maîtriser leurs spirales,
puis....de les désarticuler.....à sa guise.

Parfois, les fils s'entrelacent, ...l'équilibre est fragile....peu importe....!!!
Il nous guide..inlassablement...inlassablement......tout là-bas.....
Loin des vicissitudes du monde ....'

La bulle de bien-être créée ,...jusqu'au bout, nous suivons le sourire bienveillant,...malicieux.

Les cieux exécutent ses désirs.
Ainsi, le soleil sourit de tous ses dards,
attentif aux hirondelles qui, silencieuses, se posent sur les arbres.

Qui est-il, ce passant de lumière ?

Qui est-il, celui qui fait ressentir la satisfaction du promeneur,
après avoir marché, pratiqué le Dachenquan,
remarché, gravit une pente, redescendu une autre,
nous offre un panorama exceptionnel, source existentielle ?

Qui est-il, celui qui, au chant de la mer, aux cris des cormorans ,
au silence de la marche afghane, grave en nous le Taichi chen?

Qui est-il, celui qui, à l'encre de la nuit, nous accompagne au voyage méditatif ?

Qui est-il, celui qui, est, tour à tour calme, hilare, sérieux, joyeux, sensible, bienveillant ?

Avez-vous observé, celui qui, les yeux clos.....voit tout....RIEN ne lui échappe.....???
Non...non...???....Il devine tout, agit en constante délicatesse.

IL EST LE MAÎTRE ABSOLU,
IL EST LA DISCRÉTION, LA MODESTIE.

Tout là-bas, il nous embarque arpenter les sentiers, chemins enrubannés de lumière,
humant les odeurs bénéfiques, la nature tournant les pages de chaque jour, telle une mélodie.

DE SORTE QUE,
Chacun a gardé sa tête haute,
Chacun a été ébloui par son énergie secrète,
Chacun a invité son indicible ardeur,
Et, comme les enfants qui aiment se conter des histoires ,
Nos yeux, ceux du groupe en entier, ont brûlé de mille feux de bonheur,
émerveillés de découvrir ce que nous gardons enfoui en nous!

Comme dans une belle partition,...nos rires.... nos éclats de rire.....nos chants....!!!!
ont propulsé une vitalité inconnue.

Maître Thierry, puisqu'il s'agit de LUI, sans cesse en scène, dirige ses "marionnettes" tel un pinceau céleste
auquel nous obéissons allègrement.
Les corps dansent au rythme du souffle...

Son secret:
Passeur de Qi
Messager du Taoïsme
Musicien des âmes
Affûteur des corps
Amoureux des éléments
Impressionniste du XXI siècle
Les fées se sont assurément penchées sur son berceau
Il a pour mission de saupoudrer son savoir ,....intrinsèque...il le susurre...

À nous de le décoder, d'en découdre les motifs tissés,
de voir l'invisible image qui orne le ciel,
afin de suivre ses traces......du moins........tenter......de...

Puis-je vous confier mon intime ?

REDOUBLER est souvent négatif.
Pour moi, NON !
Il est synonyme de joie pure.. j'ai pris la décision de TRIPLER l'an prochain,
Là où, le vent, la mer, les cieux se fondent,
Là où, dans cet eldorado surnaturel, se constitue un groupe, comme un bouquet de fleurs:

LA DIFFÉRENCE EN IMMORTALISE L'OSMOSE, SOUS UNE VOÛTE CÉLESTE ÉTOILÉE..

MERCI À TOUS POUR CETTE PAGE DE VIE INTENSE DE PARTAGE.
Paul
Développer son énergie
en Normandie
Dachenquan, plage d’Antifer
sur galets en bord de mer
Surmonter le malaise
d’une descente de falaise
Taïjichen, Tuisha
semblent aller de soi.
Marche Afghane
elle vous gagne.
Assistance
sans défaillance
Vigilance du Maître, et Jocelyne
discrètement me devinent
Bienveillance
en permanence
Groupe soudé
dans la gaité
Revenir d’Etretat
en meilleur état.
Jean-paul
Les vagues de l'océan, les 8 potentialités ( peng, ji, lou, an, cai, lie, zhou, ,kao ) la posture de l'arbre sur les falaises d'Etretat la méditation, le gi gong sur la plage d' Antifer, les restos, le coucher de soleil, la bonne humeur et la sympathie de tous. Merci maitre Thierry pour ce stage.
Véro
Comme un filet lancé dans le creux d'une vague
Rempli de tous mes doutes et mes peurs à venir
Je prends cette énergie et me sens qui divague
Vers d'autres horizons, vers un autre avenir

Dans l'écume de l'eau je récolte les fruits
D'une mer agitée projetant ses embruns
Sur toutes ces peaux nues aux visages réjouis
On peut lire le bonheur sans peur du lendemain

Comme les galets qui roulent, balayés par la mer
Nos pensées elles aussi sont emportées au loin
Très loin de cette plage appelée Antifer
Qui nous donne tous les ans un goût de j'y reviens !
Doris
De retour de ce magnifique stage intensif à Etretat. Je ne pouvais rêver mieux! Tai chi face à la mer avec un temps splendide, un groupe extra.
Que tu bonheur. Un ressourcement assuré. Sans oublier, la fabuleuse choucroute de la mer, les gaufres et des rires, des rires...
La méditation était bienvenue
Ce soir le bruit des vagues et le coucher de soleil vont envelopper ma nuit
Merci Maitre
A bientôt