80 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Nouveau message
Archilla Jean-Claude
À nos amis,

Fiesta pour la Vuelta, c’est le titre du journal La Provence, le jour du CLM du Tour d’Espagne. Les Nîmois fiers d’accueillir l’évènement étaient nombreux sur les lieux du départ, accompagnés de touristes Allemands, Anglais, Hollandais. Les enfants étaient associés à la fête à différents jeux cyclistes. Pierre Vivés m’a informé de l’installation du stand d’anciennes gloires du cyclisme, (Charly Gaul, Raymond Poulidor), par notre ami, Norbert Pajard aux arènes
Elles sont le « meilleur spot ». Magnifique de les traverser lors du CLM en affichant complet sur les gradins et dans les tribunes. Une idée riche en couleur que, ASO n’a jamais fait lors d’un Tour de France ... Qui va gagner la Vuelta cette année, un Français ? depuis la création le palmarès, affiche le nom de huit Français: Le premier Jean Dotto en 1955, le dernier Laurent Jalabert en 1995, entre temps Bernard Hinault deux fois et en 1984 le vauclusien Eric Caritoux que personne n’attendait. Il faut se souvenir qu’il y a eu agressions sur sa personne les derniers jours afin de l’empêcher d’arriver en vainqueur à Madrid . . . Incroyable. En consultant la liste des participants, je note la présence d’un Algérien dans l’équipe Dimension Data, Yousef Reguigui, coureur qui a fait ses preuves sur diverses courses par étapes. En recherchant dans mes archives et sur notre site, je n’ai pas trouvé le nom d’un ancien de l’Oranie Cycliste qui a participé à la Vuelta… épreuve du calendrier à l’origine en avril, avant de se décaler fin août début septembre plus tard.
L'amitié en partage
Archilla Jean-Claude
À nos amis
Comme un goût d’Èté . . . Le Tour d’Espagne démarre le samedi 19 août de Nîmes riche de son histoire et de son architecture marquée par l’époque romaine. Les arènes perpétuent les traditions taurines, les ingrédients sont là pour un magnifique départ de la vuelta tout en couleur. En 1981 ont eu lieu nos cinquièmes retrouvailles de l’Oranie cycliste organisées par Pierre Vivés au Sanctuaire de Santa-Cruz, une bonne paëlla préparée par Antoine Candela Président des amis de Notre Dame de Santa-Cruz était la bienvenue dans ce lieu si particulier aux oraniens. Nous étions encore bien nombreux au pied de la vierge, heureux de se retrouver et partager nos souvenirs, des moments inoubliables où les rires sont nombreux comme là-bas…
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
À nos amis
Un événement majeur pour les amateurs des deux-roues
Depuis 1993 et la 1ère édition de l'événement, l'Etape du Tour constitue un classique de la Grande Boucle, si ce n'est un indéboulonnable. Le principe est simple: des coureurs amateurs (de niveau intermédiaire ou confirmé) participent à une étape du Tour de France. Signe du succès de l'événement: 72 nationalités seront représentées et 43 % des inscrits viendront de l'étranger. Des coureurs aux origines diverses et des tranches d'âge… tout aussi distinctes (de 18 à 84 ans et un âge moyen de 45 ans). Ce dimanche 16 juillet, plus de 15.000 cyclistes amateurs et confirmés participeront à l'Etape du Tour entre Briançon et Izoard. L'occasion pour eux de suivre la trace des coureurs professionnels. Xavier Condamine journaliste au Figaro.
Je me souviens des débuts de cette cyclo-sportive et l’envie de participer de nombreux cyclistes amateurs ou autres jeunes ou vétérans. À la lecture de l’article sur cette dernière participation au col de l’Izoard, j’ai en mémoire celle de notre ami Michel Escama en 1997 si mes souvenirs sont exacts Pau- Loudenvielle (185kms) où les Cols Soulor, Tourmalet, Aspin étaient au menu, un vrai calvaire pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’escalader un col à vélo…Les jambes n’en peuvent plus dès que la route s’élève un peu . . . Paraît-il que nous coinçons à cause du souffle. Les jambes sont pleines d’acide lactique dès qu’on les sollicite un peu trop . . . Une fois dans le rouge en montagne, on ne récupère pas avant la descente. J’ai toujours appris, avant de grimper un col comme le Ventoux par exemple, il est important de monter plusieurs fois de petites et moyennes ascensions et d’éviter d’être trop enrobé. Dans le cas contraire le cardio-fréquencemètre va hurler !
Je suis persuadé que d’autres anciens de l’Oranie cycliste étaient au départ de cet événement de l’Etape du Tour organisée par ASO depuis 24 ans …Qui sont-ils ? À vous de vous faire connaître par vos anecdotes…
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
À nos amis
Voici un courriel reçu de Jean-Claude Segura
À vous encore à vélo, soyez prudents ! ! ! Le vélo à la casse ! ! ! La faucheuse est passée prêt ! ! !
La route est mortelle pour les cyclistes. Nous sommes vulnérables fassent aux engins motorisés, en ville ou en campagne.
Attention, ne finissant pas nos vieux jours par un accident vélocipédique causé par des automobilistes sans respect pour les cyclistes qui se plaignent des voitures et la majorité préfère sortir en groupe, tous sont casqués et la tenue aux bandes jaunes fluo, est portée par un grand nombre.
Salut Jean-Claude
Je viens d'ouvrir ton dernier message qui annonce les biens tristes nouvelles de ces derniers mois, je viens allonger cette liste avec mon accident du 23 mai dernier en Espagne.
Lors d'une sortie j'ai été percuté à l'Arrière à 70 KH d'après le rapport de gendarmerie, et les explications données par la conductrice du véhicule MERCEDES un choc d'une violence inouïe. J’ai heurté le pare-brise qui m'a renvoyé comme une balle de tennis vers L'avant du véhicule, je suis tombé sur mes fesses et sur la roue arrière explosée du vélo ; après une glissade de 15 à 20 mètres, j'ai essayé une première fois de me relever impossible. Au 2eme essai, j'ai pu m'extraire en titubant de cette situation. J’ai surtout eu peur qu'un second véhicule vienne percuter le premier. Je me suis écroulé sur le bord de la route dans l'impossibilité de bouger. À l'hôpital les examens n’ont révélé aucune fracture. Trois jours après, j’étais recueilli dans la famille. Antidouleurs et anti-inflammatoires m'ont aidé dans ma souffrance, et je ne souhaite à mon plus grand ennemi ce que j'ai enduré pendant deux semaines. Je viens de rentrer à Lyon, j'ai toujours le dos endolori mais je peux tenir à présent plus d'une heure debout. Je dois passer des examens, blessures apparentes la fesse gauche bien brûlée lors de la glissade, et quelques petites écorchures pas bien graves déjà résorbées. Le vélo est resté en Espagne en attente d'expertise.
Dans le secteur de Calpé où je me trouve, il y a eu en un mois et demi la mort de 8 cyclistes et une dizaine de blessés, 21 morts depuis le début de l'année, 60% des accidents occasionnés le samedi matin avant 10 heures et toujours par des personnes sous l'emprise de l'alcool et stupéfiants source des autorités régionales. Il y a eu de grandes manifs rassemblant 200 à 300 cyclistes de tous les environs, mais rien n'y fait, nous sommes de plus en plus exposés et vulnérables. Mon accident a failli tourner au drame.
Bien amicalement Jean Claude
Archilla Jean-Claude
a nos amis
Louis Nicollin est décédé, cet homme remarquable par sa réussite,
nous a permis avec la complicité de Norbert Pajard et Pierre Vivés de visiter
à ma connaissance, son musée unique au monde.
D'abord à deux ou trois, puis en petits groupes et enfin l'année derniére lors de nos 40émes retrouvailles.
Deux autocars pour nous véhiculer jusqu'au Mas saint Gabriel à Marsillargues.
Le responsable de la société de transport m'a soutenu que jamais d'autocars n'étaient venus au musée.
C'était plutôt des voitures particulières . . . Il m'a demandé, si nous avions des relations particulières avec Louis Nicollin.
J'ai affirmé que non, mais que avions sur la place Norbert Pajard un des conservateurs du musée et cela ouvrait la porte du musée...

Nous devions présenter nos condoléances à la Famille Nicollin,
Voici le contenu de la carte expédiée ce matin:

"Nous avons été peinés d’apprendre la disparition de Louis NICOLLIN,
un homme fantastique, personnage haut en couleur.
Le monde du sport perd son plus généreux aiguillon connu dans la galaxie olympique.
Nous n’oublierons jamais l’homme au bon cœur qui nous a permis de visiter en Mai 2016
son musée personnel consacré à toutes les disciplines sportives.
Dans cette douloureuse épreuve, nous tenions à vous présenter nos sincères condoléances."
L’Amicale de l’Oranie Cycliste
Archilla Jean-Claude
À nos amis,

J’ai annoncé par courriel à tous les anciens connectés internet …Trois décès, Thérèse Rodriguez, Lucien Lapassat, Robert Perez. Nos amis étaient connus plus ou moins. Thérèse, les anciens se souviennent de son Record de l’heure Nord-Africain non homologué (entorse au règlement).
Lucien participait aux retrouvailles annuelles depuis bien longtemps, il aimait s’entretenir de souvenirs avec ses interlocuteurs. Robert, Champion cycliste apprécié et connu de tous était un assidu à nos rassemblements, il était considéré par sa gentillesse et une mémoire infaillible de notre histoire cycliste.
Vous avez évidemment entretenus des moments privilégiés au moins avec l’un d’eux, je n’en doute pas. Je m’attendais à quelques lignes les concernant, hélas personne ne se manifeste . . . Certes aucune obligation n’est exigée de qui que ce soit.
Notre forum comme tous d’ailleurs, sert à dialoguer, aider dans la mesure des possibilités, et partager dans la courtoisie . . . Le nôtre est muet . . . Dommage.
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
À nos amis,
Je consulte le site OC tous les jours pour trois raisons :
1- J’ai plaisir à consulter la belle histoire de notre cyclisme en Oranie,et depuis 1962 ici.
2- Ouvrir le livre d’or et m’informer des messages de nos amis qui ne sont pas tous connus …
Des petits-enfants ou arrières petits-enfants ou autres personnes peuvent nous informer de la vie de nos anciens, nous avons de nombreuses anecdotes communes à partager.
3- Rechercher des informations pour nos articles sur le bulletin trimestriel OC, que nous retrouvons sur le même site à la rubrique correspondante. J’en profite pour remercier.
notre webmestre Fernand Soro de son travail clair et soigneux
Franchement, j’exprime une interrogation ! Si je ne communique pas, les interlocuteurs sont rares.
Personne pour échanger sur notre histoire cycliste d’ici et de là-bas de nos anciens et des descendants !
De votre réponse ou silence . . . Le futur vous appartient.
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
A nos amis
Le jour de l’Ascension à Santa- Cruz Nîmes des anciens cyclistes de l’Oranie étaient présents, André Sansano, Jean-Marie Barrois, Roger Sirvent, des moments agréables où l’on se raconte nos histoires, elles sont toujours agréables. Le samedi suivant aux amitiés Delmontoises à Fos sur Mer où Lolo Esposito est toujours un maitre apprécié, encore une fois les cyclistes oranais ont honoré un Gaspacho géant. André Sansano, Jean-Claude Archilla, Gabriel Juan, ont pu longuement discuter sur nos belles épreuves en Oranie. Cerise sur le gâteau nous avons vu sur smartphone l’avant dernière étape du Tour d’Italie où Thibaut Pinot arrive brillamment en vainqueur.
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
Bonjour les amis,
Nous souhaitons beau temps et courage à Michel Escama. Son club, l’USM Villeparisis( seine et marne), il est le vice-président, organise ce dimanche quatre courses toutes catégories, 120 coureurs pour la gagne.
Depuis 4 h ce matin à bord du camion de la mairie, chargé de barrières de sécurité, Michel a rejoint la commune de Béton-Bazoches (seine et marne) lieu de la course à 70kms de son lieu de résidence.
C’est la 12éme édition organisée par l’USMV, un beau palmarès que les dirigeants s’efforcent chaque année à mettre en place.
Dès 7h30, tout le monde est sur le pont, jusqu’à une heure avancée en fin de journée.
Et ensuite tout ramasser et rendre demain matin avant 8h00 camion et barrières à la mairie…
Bravo Michel à 82 ans, il est un bénévole dévoué au service du cyclisme en région parisienne…
L’amitiés en partage
Archilla Jean-Claude
Mes amis
De nos échanges par courriels ou téléphone, avec nos amis de l’Oranie Cycliste, on me demande si le bulletin de l’OC est toujours publié.
Inlassablement je réponds que cela dépend de tous les anciens.
Lorsque je rencontre des cyclistes provençaux retraités, je suis à l’écoute des gloires de la Provence et particulièrement de la région marseillaise : les frères Anastasi Françis et Jean, les frères Bertrand Jean-Claude et René, les frères Canavese Antonin, Dominique, Pierre, la famille Coupry Jean et Georges, Raoul Rémy et tant d’autres… Les anecdotes sont nombreuses et sans fin.
Ce grain à moudre, j’aimerais le retrouver chez nos amis oraniens, j’en ai besoin pour mettre en ligne notre histoire, elle aussi combien prenante. Le bulletin ne pourra continuer que si de bonnes volontés ont plaisir à entretenir le vécu de notre jeunesse là-bas et ici dans la mouvance du cyclisme.
L’amitié en partage