119 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Nouveau message
Archilla Jean-Claude
À nos amis
Fernand Soro notre webmestre a mis en place dans la rubrique « bulletins depuis 1976 » les douze pages couleur de notre bulletin 177…
Des images qui se racontent sans discuter, le plaisir d’être ensemble ou d’écouter ses amis est une évidence. Les paroles ont de l’importance, si elles sont partagées et ce fut le cas.
Voir le groupe sourire au moment de la photo est un signe de bonne humeur. Découvrir des photos de nos amis au Tour, c’est revivre nos propres images qui font surface lors d’un autre Tour où nous étions au Chalet Reynard (Ventoux) au passage d’une échappée de deux coureurs…Ce petit Bruno petit-fils d’un de nos anciens qui fait mieux que son grand-père au même âge, c’est une pensée qui nous ramène chez nous en Oranie. Que dire des photos de nos anciens qui roulent à vélo sur les routes de notre jeunesse, simplement merci pour ces images…Voir un de nos amis avec le maillot de l’OC version 1977en Espagne chez le vélociste Miguel Poblet qui remporta un critérium de l’Echo d’Oran, c’est traverser la Méditerranée d’un coup d’aile, puis finir par la dernière page sur tous les clubs de l’Oranie, c’est parcourir le grand département sans fatigue et humer le climat de nos fêtes de village…C’est pour cela que je dis souvent »Je suis jeune avec de l’expérience ».
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
Remerciements à Clara Sanchez
Lors de cette 42ème Retrouvaille, le 8 septembre 2018, le Pontet (841430), nous avons eu le plaisir de compter parmi nous la famille Marcel DURAND de Sidi Bel-Abbés. Cyrille PERRIN le neveu, pilotait nos amis, un sympathique garçon que nous apprécions à chaque visite.
Une GROSSE SURPRISE… En ton nom, il nous a remis ton dernier maillot France aux liserés bleu blanc rouge dédicacé de ta main....
QUEL CADEAU, NOUS NE POUVIONS RÊVER MIEUX…
Au nom de l'Amicale de l'Oranie Cycliste, nous te remercions en toute affection.
Ton grand-père Antoine SANCHEZ, l'ancien de la ville d'Arzew, premier port de pêche de l'Algérie en son temps… Doit-être heureux que sa mémoire perdure à travers ton prestigieux parcours. Il était le Président du CRAC (Club Routier Arzewien Cycliste) . . .
Nos amitiés à tes parents et à ta soeur Emmanuelle.
Notre affection t’accompagne
Bonne continuité dans tes succès.
L’Amicale de l’Oranie Cycliste
Archilla Jean-Claude
À nos amis,
Le samedi 8 septembre 2018 au Pontet (84), nous étions 38 anciens rassemblés au nom de l’amicale de l’Oranie cycliste. Pour ces 42émes retrouvailles en cet Été qui s’éternise, la joie de chacun était bien visible. Le temps qui s’égrène, ne lasse pas d’être heureux ensemble mieux qu’autrefois les épouses en plus et c’est formidable. J’ai toujours plaisir à entendre chacun raconter le cyclisme de notre jeunesse et les anecdotes fusent un régal. Le paysage de nos sorties dominicales à vélo étale ses couleurs où il fait bon vivre. Lors de compétitions chacun participait avec son cœur suivant ses objectifs. Une certitude avoir porté le maillot du club en compagnie des copains, un honneur.
Pierre Lapassat et Michel Rodriguez ont mis en images cette bien affectueuse rencontre autour d’un bon repas. Elles seront en place sur le site internet et sur le prochain et dernier bulletin de l’Oranie Cycliste. Cheveux blancs ou sans, la parole n’a besoin de trop d’entrainement pour reprendre son rythme. Parfois des noms s’échappent de notre mémoire trop pleine ! ouverte à tous les vents.
En toute amitié, on se penche vers son voisin qui vient plus ou moins à notre secours…Et c’est reparti pour une longue conversation bien de chez nous, où les rires sont nombreux…
Néanmoins, au moment de l’aurevoir, chacun émet le souhait d’être présent l’année prochaine en condition physique acceptable au même endroit, le samedi 7 septembre 2019
L’amitié en partage
Faux Gérard
Bonsoir
J’essaye depuis quelques jours de joindre sur internet le forum de la famille Artero mais je n’arrive pas à m’y connecter. Donc après avoir vu le site et le dernier bulletin n° 176, je me décide à vous contacter. Voilà mon propos : je possède un ancien vélo de course de la marque « Cycles ARTERO ORAN « que j’avais restauré dans les années 80 (j’ai envoyé deux photos au responsable du site) encore en très bon état. Je souhaite aujourd’hui donner ce vélo a un membre de la famille ARTERO, si possible de la famille des « cycles ARTERO d’ORAN » ! A défaut a une personne du monde cycliste de cette époque de l’Algérie Française, d’ORAN, a un musée ou collection concernée par ce vélo fabriqué à ORAN (quand ? je ne le sais pas car je n’ai rien trouvé sur internet !)
Voilà, peut être que dans vos contacts vous avez une personne de la famille ARTERO ? Ou bien vous pouvez m’aider autrement …L’amicale de l’OC est en possession de mes cordonnées….
Un contact me ferait plaisir, en vous remerciant d’avance.
Cordialement
Rodriguez Manuel
À tous les anciens,
Les Escofet était une grande famille de laitiers. Son père et son oncle élevaient un grand troupeau de vaches dans le petit village de Détrie, 6 km à l'Ouest de Bel-Abbés. Ils étaient très connus dans notre ville.
> Pepico a fini de souffrir! Un bon cycliste comme lui, amputé des deux jambes, cela devait l’accabler de tristesse.
> Que Dieu ait son âme !
> Manuel
Archilla Jean-Claude
À nos amis
Triste nouvelle communiquée par Antoine Ridaura..
Joseph ESCOFET de la PCBA le club cher aux Bel-Abbésiens
est décédé le 21 Août...à l'âge de 86 ans...
Homme sympathique et bon cycliste des années 1950-60
Amputé de ses jambes, sa famille le déplaçait aux retrouvailles à Sète...
Il appréciait de revoir tous ses amis oraniens, un moment de joie que nous partagions...
Son inhumation a eu lieu à Sauvagnon, entouré de son épouse, et des familles de ses trois filles et fils...
Aux familles touchées par ce deuil, L'Amicale de l'Oranie Cycliste présente ses plus sincères condoléances
Paix à son âme
Archilla Jean-Claude
A nos amis,
Les championnats d’Europe 2018 Glasgow-Berlin sont terminés. Des médailles (Or, Argent, Bronze) viennent honorer les performances de tous ces champions… Et dans ce cas ils peuvent affirmer avoir réalisé une prestation parfaite. Une médaille, c’est un trophée que l’athlète portera à jamais sur sa carte de visite. Au-delà des résultats je retiens une merveilleuse idée de rassembler toutes les disciplines sportives sur une même période, comme aux jeux olympiques. Puis je suis interpellé par le jeune âge de certains vainqueurs moins de vingt ans, tout juste sortis des juniors. Nos chaines publiques nous ont régalés sur une large diffusion d’images de certaines disciplines que l’on ne voit pas habituellement : le plongeon, la perche, la natation en eau libre de 25km. Cette dernière épreuve c’est plus de cinq heures de nage dans les eaux du Loch Lomond (Glasgow). A ce niveau il faut des moyens techniques et humains importants, Bravo à tous.
Pour le cyclisme au Keirin, la médaille OR de Mathilde Gros (Provence)19 ans, est un gage d’un bon avenir cycliste piste comme celui de Clara Sanchez à ce jour à la direction du pôle France.
Toutes les disciplines font éclore des champions de plus en plus jeunes. Tout est mis en œuvre pour aller conquérir des titres. Les athlètes sont suivis psychologiquement et méthodiquement. Dans ce monde de dualité, où le bien et le mal sont placés sur chaque plateau de la balance, l’équilibre du juste milieu est bien fragile.
Sommes-nous toujours dans le plaisir de participer ou de conquérir des marchés ?
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
A nos amis
C’est la fin de ce Tour de France 2018 l’équipe SKY a dominé ces trois semaines de la tête et des épaules… Incroyable la différence avec les autres équipes, elles ne sont pas au même niveau. Chaque jour l’équipe britannique a imposé sa méthode a maitrisé la course. A moins d’un accident toujours regrettable, personne n’était en mesure de contrarier sa victoire, bravo à l’équipe et au vainqueur., Geraint Thomas un beau vainqueur.
J’ai le souvenir de l’époque où nous étions chaque jour en Oranie à écouter devant notre radio les commentaires cyclistes du grand reporter Georges Briquet, nous vivions l’étape quel bagou.
Nous allions tous les jours au kiosque à journaux acheter l’Echo du soir afin de jouer aux pronostiques du jeu vainqueur de l’étape. Nous tenions un cahier pour d’autres un tableau, afin de tenir à jour le palmarès de chaque coureur sprinter, rouleur, grimpeur. C’était notre devoir de vacances bien agréables du mois de juillet… Mes gains étaient minimes à croire que mes notes sur mon cahier ne correspondaient pas à la réalité du moment. Une belle époque heureuse qui reste encore en mémoire à chaque Tour de France.
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
À nos amis,
J’ai consulté la carrière de Clara Sanchez sur notre site…Un super bravo, le mot n’est pas trop fort.
Bon sang ne saurait mentir !
Un demi-siècle sépare ces deux photos, c’est ainsi que Fernand Soro notre webmestre s’exprime par un titre. Il met en évidence la photo de Antoine Sanchez oran-1954 le grand-père et celle de la petite fille Clara Sanchez Melbourne -2004.
De nombreuses pages sur l’évolution de Clara dans le cyclisme de compétition sont significatives sur le travail accompli pour arriver à un tel résultat. On y revient à plusieurs reprises, ce n’est pas à la portée de tous les professionnels aux qualités requises. À l’alignement de tous ses titres, je plagie Fernand Soro…Chapeau Madame…
« Si j’ai pu procurer du plaisir aux anciens d’Oranie, cela me remplit de bonheur. J’ai toujours en moi la culture et l’éducation de ma famille ainsi que de mes origines » le 15 mai 2018 -Clara Sanchez
L’amitié en partage
Archilla Jean-Claude
À nos amis,
Le vélo à assistance électrique(VAE), intéresse nos anciens, ceux qui pédalent chaque semaine, ils sont encore quelques-uns. Un de nos amis m’affirmait qu’il avait de la difficulté à suivre son fils dés que la route s’élevait. Je suis derrière comme d’habitude, j’ouvre la bouche comme un poisson dés que je m’essouffle, aucun son ne sort et il faut qu’il m’attende. J’ai décidé d’équiper mon vélo d’une assistance électrique…Depuis je peux causer à ses côtés sans perdre mon souffle. Comme une boîte à vitesse, j’ai cinq positions sur mon boitier sur le cintre …C’est magnifique, je me demande pourquoi, je n’ai pas pensé bien avant.
L’amitié en partage