742 Messages   
Vous devez saisir des informations valides
Aperçu
Le 29-10-2012 à 17:44:15

Mohamed a écrit...

Bonjour Evelyne
Effectivement il y a un immeuble en face de la boulangerie que j'ai d'ailleurs pu revoir mardi 23.10, car je suis retourné à Kouba et rue Abbé Bresson après avoir quitté le coin il y a maintenant 40 ans et il y a du changement, mais cela fait du bien de revoir les lieux et les amis qui sont encore là..
Cela n'est pas du tout le même climat qu'a Londres ou il arrive de faire beau et même chaud mais pas en octobre..
Amitiés
Mohamed - mohamedtifrit@orange.fr
Le 26-10-2012 à 19:38:42

Evelyne Guibert With a écrit...

Alors Gerard, ca y est! Tu as enfin demenage! Quel joli coin! J'espere que tu y seras tres heureux avec ta famille, surtout que Jean-Claude est tout pres!
Amities,
Evelyne.
Le 26-10-2012 à 19:34:22

Evelyne Guibert With a écrit...

Bonjour a tous,
Il y avait au moins deux Evelynes pres de Monoprix!!!! Car j'ai habite dans un immeuble de la rue qui descend (toujours!)en face de Monoprix de 1958 a 62. Ca faisait partie de Nobleterre! Et je me souviens tres bien de certains magasins, en particulier de la poste, du magasin Rocca, du marche et des cinemas. Les patisseries...(Gers..), j'en ai deja parle ici!!C'est a l'Elite que je suis allee au cinema pour la premiere fois avec ma grand-mere..voir....Blanche-Neige!!!!
Amicalement,
Evelyne.
Le 25-10-2012 à 07:33:00

jean-claude BEYTOUT a écrit...

Chers amis Koubéens, connus ou inconnus...en cette année du cinquantenaire, ert après le décès brutal de Maman, j'ouvre moi aussi le livre des...SOUVENIRS...
D'abord, je suis très heureux que Gérard se soit rapproché de moi...une quinzaine d e kms nous séparent à présent...
Bienvenue en Provence Frangin...!!!
Maintenant, je lance un appel...
Pour ceux qui s'en souviennent, nous habitions Rue François Daudet, petite rue qui descendait de l'Avenue Lavigerie vers le lotissement Kassab et le Centre d'Apprentissage, juste au coin du garage Citroën de Mr Aguilera.
Sur la droite en descendant notre rue, un petit immeuble dans lequel habitait avec ses parents et son frère, une CELINE...
Quelqu'un l'aurait-elle connu et saurait ce qu'elle est devenue ?
Merci de votre aide.
J'ai changé d'adresse mail, ma nouvelle adresse est :
jeanclaude.beytout@gmail.com
A bientôt et sdincères amitiés Koubéennes


Le 23-10-2012 à 16:59:08

Gérard BEYTOUT a écrit...

Ami Koubéens, après ce long silence, me voila de retour. Après un déménagement chaotique, une installation aux forceps dans ma nouvelle maison je me suis retrouvé privé d'internet, de téléphone et de télévision.
Depuis 1 heure, j'ai récupéré un accès à internet et je m'empresse de reprendre le fil de nos messages. Je vais m'efforcer de résorber le retard accumulé dans mes divers engagements auprès de beaucoup d'entre vous et pouvoir atteindre la fin de l'année à jour.
Mes coordonnées mail et mobile n'ont pas changé, par contre je suis maintenant citoyen du village provençal de PEYNIER qui se trouve à une vingtaine de kilomètres au sud-est d'Aix-en-Provence.
Pour vous donner une idée des villages de la région, voici une photo de FUVEAU qui est à 2Km de chez moi.



A très bientôt sur Kouba…entre nous.
Le 22-10-2012 à 20:18:25

Evelyne Ripoll-Béles a écrit...

Bonjour à tous,
cet échange de souvenirs entre vous tous me permet de me manifester et de remonter à la surface. Je me souviens de l'ancienne poste (en face du coiffeur Cabot, de l'arrêt de bus en provenance d'Alger, de la charcuterie qui sentait si bon quand on descendait du bus), je me souviens de l'ancien marché à l'angle de la rue en face de chez M. et Mme Rocca, elle au magasin et lui dans sa cordonnerie. Quant à moi, j'habitais presque en face du Monoprix dont le terrain était au départ la propriété d'un marchand de bois où nous allions acheter nos réserves pour l'hiver. Cela sentait bon le bois coupé et on entendait les scies en action. La rue qui était en face de ce monoprix descendait et passait devant des immeubles - faisaient-ils partie de Nobleterre ? et au bout de cette rue, à main droite, il y avait autrefois un dispensaire.
Voilà quelques souvenirs qui remontent....(on en garde pour la prochaine fois !)
Amitiés Koubéennes à tous.
Evelyne.
Le 22-10-2012 à 09:51:19

Evelyne Guibert With a écrit...

Bonjour tout le monde,
Mohamed, j'ai moi aussi habite Rue Abbe Bresson quand j'etais toute petite, dans un immeuble, en face de la boulangerie je pense!!
Mardi dernier, j'ai eu la joie de rencontrer Yvette....a Londres ou elle a passse quelques jours avec des amis. Extraordinaire hein de se retrouver, 50 ans plus tard, sous le ciel gris (mais sympathique) de Londres, si loin de notre Kouba! Amities a tous!
Le 11-10-2012 à 13:56:35

Mohamed a écrit...

Message destiné à Faïza avec retard:
Avant de quitter Kouba pour l'autre rive de la mer...j'ai habité au dessus de la boulangerie ex rue Abbé Bresson c'est le numéro 13 notre appartement faisait le coin de la rue exactement au dessus de la boulangerie, de là il faut pas me demander a qui elle appartenait, avant de venir habiter là j'ai habité 21 rue Vautrin pas très loin de la famille Assari, Amirouche, Ksouri, Lamazou etc...
Le 04-10-2012 à 21:01:49

hamza a écrit...

bonsoir tout le monde , oui yvette il y a bien cette jolie petite villa au fond de l impasse pommier , construite au milieu de quelques pins d alep ;sur pilotis avec son balcon qui domine la baie d alger il y avait aussi un chien avec sa niche en bois juste a l entree de la maison j ai toujours pense cette villa appartenait a l armee bien sur selon l endroit , cette famille avait comme voisin madame girard l enseignante a l ecole filles voinot de kouba. amities
Le 04-10-2012 à 11:25:57

yvette Mayen-Caucat a écrit...

Bonjour, Au fond de la rue Pommier ou Boensch, il y avait je m'en souviens de grandes maisons dans les arbres et qui dominaient la baie d'Alger. Dans l'une d'elles, tout à fait au fond de l'impasse habitait une amie de ma mère Mme Marchand que j'ai toujours connue seule, veuve sans doute, son mari était peintre et avant de partir elle nous a donné un tableau représentant Alger et son port. Je l'ai toujours au mur du salon.